Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
L’OAS et les élections présidentielles de 2007
Article mis en ligne le 22 juin 2010
Imprimer logo imprimer

L’ADIMAD-OAS et les candidats

Dans la campagne des élections présidentielles 2007, cette question des revendications de ces nostalgiques de l’OAS est intéressante à regarder.

Sur le site de l’ADIMAD-OAS figure un compte rendu des entrevues avec les candidats à la présidentielle.

François Bayrou a reçu une délégation du CLAN R (Comité de Liaison des Associations Nationales de Rapatriés) dont l’ADIMAD-OAS est partie prenante. Il aurait, lors de la rencontre, exprimé son accord avec l’ensemble des revendications, et ses représentants auraient consigné par écrit une réponse très différente.

L’accueil réservé par Jean-Marie Le Pen a été très chaleureux et il confirme la collusion entre le FN et l’ADIMAD-OAS : Roger Holeindre, vice-président du FN, est aussi membre actif de l’ADIMAD. C’est une véritable réhabilitation de l’OAS qui est envisagée.

Seuls 2 députés ont écouté les représentants du CLAN R, mais il n’y a pas eu de réponse de Ségolène Royal.

Philippe de Villiers a tenu à rappeler qu’il se considérait en famille, d’ailleurs son père s’était engagé pour l’Algérie Française, et il fait "cause commune" avec l’ADIMAD-OAS.

La rencontre avec Nicolas Sarkozy semble avoir été animée. L’ADIMAD-OAS lui reprochant d’avoir "interdit" l’inauguration de la stèle de Marignane, et son récent voyage en Algérie.

"Marie-George Buffet n’a même pas accusé réception de la demande de réception".

Lire ce compte rendu dans la page jointe

PDF - 38.9 ko

Lettre de Sarkozy au CLAN R

La lettre de Nicolas Sarkozy qui a été adressée le 16 avril 2007, à Monsieur Denis FADDA, Président du CLAN-R et également de France-Afrique ACLFA [ACLFA : Association de Coopération et de Liaison France-Afrique], juste quelques jours avant le scrutin. C’est sans doute un remords de conscience, puisqu’elle répond à l’essentiel des revendications exprimées par l’ADIMAD - OAS.

Le CLAN a été fondé par Jacques Augarde. Jacques Augarde (1908 - 2006) a été député MRP de Constantine, sous-secrétaire d’État chargé des affaires musulmanes en 1947-1948, puis sénateur de 1951 à 1959 ; il a été maire de Bougie de 1947 à 1962. Il a fondé et présidé le CLAN jusqu’à son décès.

Sa lecture de cette lettre est significative. Elle figure en page jointe. C’est une confirmation de son positionnement colonialiste, tout dévoué aux nostalgiques de l’Algérie Française. A lire

PDF - 26.4 ko
Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26