Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Marc GARANGER
Le photographe Marc Garanger, très connu pour...
Article mis en ligne le 5 mai 2020

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Le photographe Marc Garanger, très connu pour ses portraits de femmes algériennes prises pendant la guerre d’Algérie est décédé le 27 avril 2020 à Lamblore (Eure-et-Loir) dans sa 85ème année.

Ses portraits de femmes algériennes, il les réalise pendant la guerre d’Algérie, entre mars 1960 et février 1962. A 25 ans, après avoir épuisé tous les sursis possibles, il est intégré au 2e régiment d’infanterie stationné dans le secteur d’Aumale, aujourd’hui Sour El Ghozlane. Photographe professionnel depuis 1957, anti colonialiste, il est embarqué dans une guerre qui n’est pas la sienne. Devenu photographe officiel du régiment, la photographie va d’abord s’avérer une soupape pour lui, ensuite une arme qu’il compte bien utiliser à un moment ou un autre.

« Je photographiais tout ce que je pouvais de la vie de ces gens que nous, Français, détruisions en prétendant agir pour le bien des populations ». Or mon respect allait à ceux qui subissent cela, pas à ceux qui le leur imposaient » déclarait-il.

Envoyé à Aïn Terzine, pendant dix jours, il tire le portrait de plus de deux mille femmes algériennes qui doivent se dévoiler pour répondre aux exigences d’identification ordonnées par le commandant. Les photographies serviront pour des papiers d’identité. Se souvenant du travail d’Edward Curtis sur les Indiens décimés par les Américains, il réalise des portraits qui témoignent de « la rébellion de ces femmes » et se jure de faire connaître leur dignité et leur combat.

Un de ces portraits

Ces témoignages illustrent bien l’un des aspects peu connus de cette période : la considération des femmes musulmanes et l’utilisation par l’armée française de cette culture en les contraignant à subir des actes, des gestes mettant en cause leur féminité.

P.S. :

J’avais eu l’occasion de le rencontrer et de croiser nos témoignages au sujet justement imposé aux femmes algériennes dans cette période de la Guerre de Libération de l’Algérie.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2020 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26