Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Ma lettre au Père Noêl
Article mis en ligne le 20 décembre 2016
dernière modification le 1er janvier 2017

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

La fin de l’année 2016 se termine aussi tristement que celle de 2015, au plan national et international. Alors Père Noël, sois gentil, généreux, apporte nous un peu (pourquoi pas beaucoup) de joies, du bonheur, de l’utopie pour cette année 2017, et que cela dure ...

Père Noël, tu as permis à Christine Lagarde d’être déclarée coupable de négligence, mais elle elle ne sera pas punie !!! Ce sont nous, d’ailleurs les contribuables qui avons permis au pôvre Bernard Tapie d’empocher un peu plus de 400 millions d’euros, ce n’est même pas toi qui as payé ce cadeau !!! Mais j’espère que lorsque la prochaine fois qu’une caissière de supermarché fera une erreur de caisse de 0,85 €, elle ne sera pas licenciée, ni qu’un SDF qui vole un paquet de pâtes parce qu’il a faim n’ira pas en prison, qu’un syndicaliste qui revendique ne sera plus condamné !!! Alors à partir de 2017, promets nous que la justice ne sera pas rendue sur une notion de classe sociale, mais bien en fonction de la faute commise.

L’an dernier, en France, quelques semaines avant la période de fêtes de fin d’année, une barbarie avait été commise par des fanatiques, sous un fallacieux prétexte religieux, et cette année, en Allemagne, une nouvelle ignominie vient d’être commise à quelques jours de cette période de fêtes. Père Noël, crie haut et fort que ce ne sont pas les plans d’urgence à répétition qui menacent nos libertés, mais n’assurent pas notre sécurité, malgré l’impression majoritairement ressentie par nos concitoyens, qu’il faut mettre en place, mais mener une autre politique : tarir les sources du recrutement de ces barbares. Pour cela il faut une autre politique internationale qui n’instrumentalise pas des communautés les unes contre les autres. Il faut que les citoyens ne soient pas discriminés pour leurs origines, leur couleur de peau, leur religion pratiquée (ou supposée pratiquée), et tentent de se réfugier dans un extrémisme pour "authentifier" leur identité. Je suis prêt à en discuter avec toi (dans cette lettre je ne peux pas être trop long et ce sujet mérite un long débat), mais assez de ces mesurettes inefficaces qui ne remettent pas en cause les racines de ce mal terrible.

Père Noël, avec la campagne électorale qui commence à faire rage, rappelle aux Macron, Fillon et autres... que le colonialisme n’est pas positif, comme ils ont osé le clamer, mais constitue un crime contre l’humanité, même si, officiellement, il ne l’a pas encore été reconnu comme tel.

Père Noël, fais quelque chose pour les migrants, les roms... ces exclus : ils ne sont pas responsables de leur situation, c’est la misère, la guerre, le dérèglement climatique... qui les chassent de leur terres natales où ils préfèreraient rester y vivre paisiblement, agréablement avec leurs proches... Père Noël, rappelle aux Valls, Sarkozy, Ménard et autres... qu’ils ne sont pas des gaulois, mais que leurs parents, avec eux, sont venus se réfugier en France...

Père Noël, mets toute ton énergie pour que le vivre ensemble soit harmonieux, sans racisme, sans discrimination...

Père Noël, un dernier vœu, en plus des précédents, c’est mon combat que je mène à plein temps depuis une bonne quinzaine d’années maintenant : que la France retrouve sa légitimité de pouvoir être considérée comme l’un des pays modèle pour le respect des droits de l’homme. Pour cela, il serait urgent que les plus hautes autorités de notre pays reconnaissent et condamnent enfin (en particulier envers le colonialisme pratiqué en Algérie) :
-  les crimes d’état : 8 Mai 1945, 17 octobre 1961, 8 février 1962,
-  les crimes de guerre : utilisation du napalm (600 à 800 villages rasés : des Oradour sur Glane algériens), l’utilisation du gaz VX et Sarin
-  les crimes contre l’humanité : le colonialisme, l’institutionnalisation de la torture, les viols, les exécutions sommaires (corvées de bois, "crevettes Bigeard"…), les essais nucléaires du Sahara, les camps d’internements (pudiquement appelés camps de regroupements)….

Père Noël, parmi tous ces vœux, un bon nombre ne coûteraient rien, financièrement, mais rapporteraient gros à l’image de notre pays, et sa devise "Liberté, Égalité, Fraternité" aurait un véritable sens.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26