Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
François Hollande : socialiste ? Allons !!!
Article mis en ligne le 15 mars 2016
dernière modification le 20 mars 2016

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

"Le changement, c’est maintenant", quelle escroquerie !!

Combien de Français(e)s se sentent trahi(e)s ? En 2012, en votant au second tour de l’élection présidentielle, l’espoir de voir le sarkozisme (cette droite décomplexée) rangé dans l’armoire aux accessoires, était grand, compte tenu de ce slogan.

Hélas, peu à peu les désillusions furent de plus en plus grandes. Non seulement les promesses pouvant être considérées comme étant généreuses, humanistes, de gauche, n’ont pas été tenues mais, pire, de nombreuses mesures revendiquées par la droite décomplexée, voire l’extrême droite, sont en voie d’être mises en œuvre, dans tous les domaines.

- Sur le plan international : le soutien à la Françafrique reste un axe essentiel (réception avec tous les honneurs de Bongo, Sassou-Nguesso, tout récemment Mohamed 6,...) concurrencée par une politique de gendarme du monde dans le moyen Orient, générant ainsi un chaos humain, économique...
C’est aussi la participation à la déstabilisation de tout le Moyen Orient. Le chaos organisé dans toute cette région où les morts se comptent désormais par centaines de milliers, les "réfugiés" errant pour fuir les bombes, leurs maisons détruites, par millions... Et la France participe activement ce désastre humanitaire

- Sur le plan intérieur, "sécuritaire", l’instrumentalisation de la peur après les attentats de janvier et novembre 2015, "justifient de vouloir graver dans le marbre de la constitution des mesures dont rêvent depuis toujours l’extrême droite : un état d’urgence permanent permettant ainsi de porter très gravement atteinte aux libertés individuelles et collectives par le pouvoir en place et la déchéance de nationalité pour les "bi-nationaux". Nicolas Sarkozy, lui, s’était contenté de lancer un débat sur l’identité nationale, un vrai poison permettant ainsi de libérer la parole (et les actes joints) raciste. François Hollande, poursuit donc cette démarche. Et ceux qui sont pointés du doigt, ce ne sont les bi-nationaux Valls ou Sarkozy, mais ceux stigmatisés par l’expression "issus de l’immigration" c’est à dire ceux qui ne sont toujours pas considérés comme des Français à part entière parce que la couleur de la peau, les noms, prénoms,... trahissent un "héritage" généalogique d’indigène des anciennes colonies.
Ces dérives "sécuritaires" veulent jeter les bases d’un état totalitaire.

- Sur le plan économique social, c’est la casse des acquits du Front populaire, du Conseil National de la Résistance... les cadeaux au patronat, à la finance.... Même la droite décomplexée n’avait pas osé s’attaquer au code du travail, comme la tentative en cours tente de le faire. Ce n’est pas en précarisant toujours plus les emplois que le chômage va pouvoir reculer, mais en luttant contre la misère, en améliorant les salaires, retraites... que l’économie pourra être relancée.

Trop, c’est trop,... Cette politique génère une désespérance, le lit à la droite la plus extrême. Espérons que le mouvement en cours, avec une forte participation de la jeunesse, en s’intensifiant, fera reculer ce pouvoir actuellement au service du MEDEF, de la finance, au mépris d’un progrès humaniste, social...

P.S. :

,

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26