Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Le FN, évidemment un danger, mais ?
Article mis en ligne le 12 mars 2015
dernière modification le 15 avril 2015

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Le FN est évidemment une menace potentielle pour nos libertés, pour la remise en cause de nos valeurs républicaines : Liberté, Égalité, Fraternité.

Malgré un certain souci de sa direction de ce parti de prendre quelques précautions quant à l’expression (essentiellement pour éviter de tomber sur une poursuite judiciaire pouvant aller à condamnation) la xénophobie véhiculée, l’utilisation de propos à connotation racistes, discriminatoires, haineux sont les signes d’un danger certain si cette mouvance venait réellement au pouvoir.
Des exemples concrets donnent déjà une idée, des risques encourus : il suffit de constater quelques mesures prises par des maires élus avec cette étiquette :
- Béziers. Robert Ménard multiplie les provocations symboliques, inquiétantes. En débaptisant la rue du 19 mars 1962, pour la transformer en celle du Commandant Hélie Denoix de Saint Marc, c’est d’une part renier la décision ultra-majoritaire des Français (vote à pus de 90%) d’approuver le cessez le feu mettant fin à La Guerre d’Algérie. Son argumentation selon laquelle il y a eu de nombreux morts, après cette date, c’est "oublier" qu’ils sont la conséquence essentielle de la politique de terre brulée menée par l’OAS pour remettre en cause la paix enfin proclamée en Algérie. Et vouloir "honorer" un officier putschiste qui participa à une tentative de renverser la République est significatif de l’idée qu’il se fait des valeurs républicaines. Sur ces questions, les plus hautes autorités de notre pays se rendent donc coupables, par leur silence, de complicité.
- Mantes-La Ville : Le Maire décide de retirer le local de la LDH. Pour cet édile, une organisation de droits de l’Homme n’a pas de place dans sa ville : elle pourrait "critiquer" sa politique !!! C’est tout un symbole.
- Les "dérapages" de candidat(e)s aux élections départementales se comptent désormais en centaines. Mais ces dérapages, ne sont, en fait, que l’expression "naturelle" de leur conception, selon eux (elles) de rapports sociaux....
Nul doute, qu’un succès électoral va aggraver le climat nauséabond du développement de la xénophobie, du racisme...

L’expression "UMPS" utilisée par le FN n’est pas totalement sans fondement, car en effet certains axes de politique menés par ces 2 tendances, ne sont pas sans effet sur une partie importante de la population française et génèrent auprès d’un électorat déçu la croyance de trouver un soutien dans cette cette formation.
La libération du langage (et par conséquence des actes) à caractère raciste déclenchée avec le Ministère de l’Identité Nationale et du débat qui en a suivi ont été l’engrais qui a fertilisé ce terreau. Manuel Valls, avec ses propos odieux, racistes, à l’égard des Roms, en particulier, a donc poursuivi d’entretenir ce climat.
La politique colonialiste, impérialiste poursuivie par les gouvernements de François Hollande (au Mali, en Centrafrique, au Moyen-Orient...) tout comme la politique de droite menée sur le plan social en continuité avec le sarkozisme, en contradiction totale avec l’engagement électoral "Le changement, c’est maintenant" n’a pu que créer une désillusion profonde dans l’électorat populaire.

L’UMP, en intégrant toujours plus dans ses discours, et dans sa politique les thèmes de l’extrême droite ne devient plus audibles, et comme le disait si bien Jean-Marie Le Pen, "les Français préfèrent l’original à la copie" !!!

Ces dernières semaines, entre la loi Macron, les entorses graves aux principes des droits de l’homme cela démontre une volonté politique d’aller toujours plus loin, y compris en violations des principes républicains. L’utilisation du "49-3", et les rapports avec le pouvoir marocain sont significatifs. Le 11 janvier denier, pour "défendre" le droit d’expression, une collusion avec les dirigeants Israéliens, turcs, congolais... ressemblait à une mascarade. Le pouvoir français vient de confirmer sa conception des droits de l’homme. En effet, annoncer la promotion au grade de Chevalier de la Légion d’honneur au responsable des services secrets marocains poursuivi pour pratique et complicité de torture par les tribunaux français est déjà un grave scandale. Mais un silence total de la France face à l’expulsion de journalistes français entrain de réaliser un documentaire sur la pratique des droits de l’homme au Maroc, et le refus de l’ambassadeur de France d’intervenir à ce sujet est accablant. Quelle conception du droit d’expression !!! Ces comportements sont lourds de signification

Monsieur Valls, quand vous "sonnez le tocsin" contre le FN vous ne faites que renforcer les raisons des électeurs de se tourner vers cette mouvance. Votre politique qui décourage ceux qui avaient espoir en vers la Gauche permet une écoute bienveillance à des sirènes pourtant sacrément dangereuses. En stigmatisant des électeurs déçus, vous ne pouvez que les conduire à s’abstenir, dans le meilleur des cas, où à "tenter" un vote contre nature.

La seule solution pour battre le FN et ses alliés de fait, ceux qui véhiculent les mêmes idées rétrogrades, c’est de changer radicalement de politique, de mener une vraie politique de gauche.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26