Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
La France : Pays des Droits de l’Homme ???
Article mis en ligne le 20 février 2015
dernière modification le 12 mars 2015

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Quel scandale !!!
Nous venons d’apprendre par la voix du ministre Bernard Cazeneuve (à l’occasion de son voyage à Rabat du 14 février) que la France devrait décerner la décoration de Officier de la Légion d’Honneur au patron du contre-espionnage marocain Abdellatif Hammouchi, convoqué en février 2014 devant un tribunal parisien suite à une plainte pour torture et complicité de torture déposée contre lui par l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture) qui s’était basée sur des témoignages de deux Marocains et d’un Saharoui ayant affirmé avoir subi des sévices dans les locaux de la DGST marocaine.

Nous n’avons pas entendu de réaction officielle ni celle du ministre des affaires étrangères ni celle de l’Elysée face à l’expulsion du Maroc de 2 journalistes français qui travaillaient à la préparation de la réalisation d’un documentaire sur la question des droits de l’homme dans ce pays.

Cette expulsion est significative de la conception du pouvoir marocain quant aux questions des droits de l’homme.

Il y a un mois, nous avons droit à une leçon à répétition sur le droit imprescriptible du droit d’expression. Mais au Maroc, il peut donc être remis en cause sans que la moindre critique officielle ne soit exprimée ???

Avec un gouvernement de "gauche", élu sur le slogan "Le changement, c’est maintenant", on aurait pu espérer, effectivement, que dans ce domaine des Droits de l’Homme, la France allait enfin reconnaitre ses responsabilités passées, les condamner et respecter ce principe fondamental.

Hélas, cet épisode "marocain" de ces derniers jours est donc une confirmation que le Président de la République, et son gouvernement se complaisent à bafouer ces principes. En effet, depuis l’élection de François Hollande on constate une continuité sans faille dans ce domaine. Voici quelques exemples :
- François Hollande candidat à la Présidence signait une pétition pour que la France reconnaisse et condamne le crime d’état du 17 octobre 1961 où plusieurs centaines d’Algériens ont été assassinés (ou jetés à la Seine) en plein Paris. Une fois élu, il a "oublié" !!!
- Lorsque le Président allemand Joachim Gauck est venu se recueillir le 4 septembre 2013 à Oradour sur Glane en Compagnie du Président de la République française, celui-ci a "oublié" de reconnaître que la France pendant la Guerre d’Algérie a commis de nombreux Oradour sur Glane algériens : entre 600 et 800 villages ont été rasé au Napalm
- En décembre 2013, François Hollande voulait punir Bachar al-Assad parce que celui-ci aurait utilisé le gaz Sarin, mais toujours pendant la Guerre d’Algérie, La France a également utilisé ce gaz ainsi que le Vx
- Quand François Hollande se rend en Algérie (décembre 2012), sur la place Maurice Audin (étape rajouté sur son agenda seulement la veille de son départ) il "oublie" de condamner la torture. En juin 2014, il reconnait enfin que la version officielle de l’évasion de Maurice Audin est fausse. Il explique qu’il est mort en détention. Comment ? Mystère !!! Pourtant c’est en fonction de documents et de témoignages concordants qu’il en arrive à cette conclusion. Mais ces preuves restent secrètes, malgré la promesse faite de transmettre à Josette Audin toutes les archives correspondantes pour établir la vérité sur la disparition de son mari.

Non vraiment, les droits de l’homme sont les derniers soucis de nos dirigeants ;

Certes, pour le 17 octobre 1961, les villages rasés au napalm, Maurice Audin... le pouvoir actuel n’a pas la responsabilité d’avoir commis ces crimes, seulement de ne toujours pas les reconnaitre et les condamner mais pour les questions marocaines de ces derniers, jours :
- honorer un tortionnaire notoire
- ne rien dire sur la mise en cause du droit d’expression, surtout quand il s’agit d’une enquête sur l’application des droits l’homme dans ce pays,

c’est de la complicité de crimes contre l’humanité, c’est un déni des droits de l’homme ;

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26