Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
L’odieux ne respecte même pas la trève des confiseurs
Article mis en ligne le 3 janvier 2015
dernière modification le 7 janvier 2015

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Une petite fille "Maria Francesca", Maria comme sa grand-mère, et Francesca comme la France, où elle est née, est décédée dans la nuit du 25 au 26 décembre. Elle avait 2 mois, et elle est morte de la mort subite du nourrisson.

C’est déjà un drame terrible pour la famille. Mais c’est là que l’odieux se révèle.Ce bébé est Rom !!! Elle aura vécu sa courte vie dans le bidonville de Champlan, en banlieue parisienne (91), là où ses parents vivent depuis plus d’un an.

Le maire, Christian Leclerc, élu DVD, refuse que cet enfant soit enterré dans sa commune : un enfant ROM, même de 2 mois, même mort, reste un danger !!! Ce maire n’en est pas, malheureusement, à son coup d’essai : courant octobre 2014, il est déjà à l’origine d’une campagne de désinformation ayant pour cible certaines familles du terrain où vivent ces familles ROMS. Il n’a pas hésité, à alarmer la population sur des risques sanitaires encouru par la présence d’enfants roumains "contagieux" à l’école de la ville. Information fausse, que les services publics de santé et de l’Éducation Nationale ont du démentir aussitôt afin de dissiper le trouble créé dans l’esprit des riverains et des parents d’élèves.

Eric Zemmour en mai dernier, déclarait : "Les Normands, les Huns, les Arabes des grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacés par les bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains qui dévalisent, violentent ou dépouillent."

Le 21 juillet 2013, le maire et député de Cholet (Maine-et-Loire) Gilles Bourdouleix s’était laissé aller, lui aussi à une phrase tout aussi odieuse en marge d’un rassemblement illégal de gens du voyage sur un terrain agricole de sa commune : "Comme quoi Hitler n’en a peut-être pas tué assez, hein ?" !!!!

Désormais, il serait vain de penser que les pires horreurs racistes sont le seul apanage du FN, une partie de la droite dite classique rivalise dans ce domaine. Nicolas Sarkozy, avec son ministère de l’identité nationale et le débat correspondant qu’il avait généré ont ouvert ces dérives nauséabondes de la même nature que celles qu’ont mises en œuvre le nazisme.

Il y a quelques jours je déclarais vouloir être optimiste pour 2015, vouloir qu’un brin d’utopie puisse nous redonner le moral, ce rappel à la réalité qui nous fait vomir, hélas, montre combien le combat contre le racisme reste d’une criante nécessité, quelque soit la forme où il se présente.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26