Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
L’autisme et le mépris de l’Elysée
Article mis en ligne le 7 juillet 2014
dernière modification le 19 septembre 2014

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Je me suis adressé à plusieurs reprises, en particulier sous forme de lettres ouvertes (soit au Président de la République soit à des ministres), depuis la mise en place de celui qui annonçait "le Changement, c’est maintenant", espérant, effectivement, que sur les questions de droits de l’homme, de l’Algérie... des évolutions puissent se faire sentir.

A l’occasion de la cérémonie du 19 mars2014, je rencontrais le député de ma circonscription Jean-Philippe Mallé (suppléant de Benoit Hamon) et je lui faisais part de ma déception de ne jamais, ou presque recevoir de réponse à mes interpellations.
Se disant surpris, je lui transmet un courriel, dès le 20 mars (le lendemain) pour lui donner les références précises.

Voici ce courriel :
Bonjour, cher Camarade,
Pour confirmer ma réaction d’hier soir, lors du pot à la fin de la cérémonie du 19 mars je confirme par ce msg mes ressentiments.
La page de présentation de mon site personnel résume mon passé, mes espoirs, mon combat de militant.
Je suis Président de l’ARAC-78, Membre de la Direction nationale de l’ARAC, membre de la direction nationale du MRAP (sur les questions de mémoire, en particulier liées au colonialisme), président du collectif national de "Sortir du Colonialisme", animateur du collectif du 17 octobre 1961...
Je suis de ceux qui espéraient beaucoup que le slogan "Le Changement, c’est maintenant", allait, même si ce n’était pas la rupture totale au libéralisme décomplexé du sarkozisme, au moins un certain changement potitif. C’est pourquoi je n’ai pas hésité un seul instant, à voter, sans illusion démesurée, François Holande puis Benoit Hamon.
L’éditorial de mon site,cette lettre ouverte à Jean-Marc Ayrault du 11 mars dernier, traduit ma désespérance. Elle n’a toujours pas reçu de réponse, bien que faite au nom de "Sortir du Colonialisme".
Le 24 mars prochain, Médiapart et l’Hiumanité organisent un débat autour de l’affaire Maurice Audin : j’ai fait une lettre ouverteà ce sujet, le 24 janvier dernier, à la suite des dernières révélations apportes par Jean-Charles Denieau à Jean-Yves Le Drian, j’attends toujours la réponse :
Le 21 juilet 2013 je m’adressais à François Hollande au sujet de la torture, après le décès de Henri Alleg. Je n’ai pas de réponse
Le 10 décembre 2012 à quelques jours du voyage présidentiel en Algérie, j’adressais cette lettre ouverte au Président de la République : toujours sans réponse ...
Elle faisait suite à la lettre ouverte envoyée le 26 mai 2012, elle aussi est restée sans réponse :
Autre lettre ouverteà Le Drian du 2 septembre 2013 restée sans réponse :
Il y a peut-être d’autres interventions restées sans réponse, celles-ci sont les plus significatives

Il y a cette lettre ouverteà Jean-Yves Le Drian et François Hollande et par contre, là, une réponse scandaleuse.
Avec tant de mépris pour ne pas répondre à des questions évoquant les questions de valeurs républicaines, on se sent vraiment trahi.
Bien cordialement

Comme promis dès le 25 mars mon député honorait son engagement et intervenait auprès de l’Elysée.
IL a fallu près de 3 mois pour que le 30 juin, ENFIN, une réponse lui parvienne. Elle émane de la Direction du Cabinet du Président de la République. La voici :
Monsieur le Député,
Vous avez bien voulu relayer auprès du Président de la République la lettre ouverte que lui destinait Monsieur Henri Pouillot, président du Comité Départemental des Yvelines de l’Association Républicaine des Anciens Combattants.
Le Chef de l’Etat m’a confié le soin de vous en remercier et de vous assurer qu’il a été pris connaissance avec attention de cette correspondance.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Député, l’assurance de ma considération distinguée.
Signé : Sylvie HUBAC

PS : Depuis ce courrier au député, je n’ai rien reçu, il aurait été sans quoi, lui aussi, destinataire de la réponse à ces divers courriers.

3 mois pour "prendre connaissance" AVEC ATTENTION de cette correspondance, cela aurait pu vouloir signifier que ces interventions que je faisais méritaient réflexion, réponse documentée, argumentée...

Quel silence méprisant !!!

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26