Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Un regard sur l’actualité de ce début Juin 2014 : "La gauche peut mourir"
Article mis en ligne le 23 juin 2014
dernière modification le 2 juillet 2014

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Les élections européennes
Elles ont confirmé, amplifié l’expression politique délivrée un mois plus tôt à l’occasion des élections municipales. Comment pouvait-il en être autrement ? La solution de changer de gouvernement en nommant au poste de Premier Ministre le plus sarkoziste des socialistes. Les électeurs en s’abstenant massivement les 23 et 30 mars ont protesté contre les abandons des promesses du "Changement, c’est maintenant" martelées pendant la campagne présidentielle. Le Président de la République avait dit entendre le message des urnes. Les mesures d’austérités poursuivies ne peuvent que renforcer la crise économique de notre pays, le chômage... conforter la déception d’une majorité de Français qui se trouvent trahis par une telle politique.

1944 / 2014 des commémorations avec un message "orienté"
Lors de l’évocation du débarquement sur les côtes normandes c’est à peine si l’on a entendu parler de l’importance du rôle joué par la Résistance pour permettre cette opération. Pourtant grâce à ce mouvement réunissant toutes les composantes sociales un programme sera élaboré (appelé Programme du CNR : Conseil National de la Résistance). Il reste encore aujourd’hui, même s’il a été remis en cause partiellement à diverses reprises, la base du système social de notre pays : les services public, la sécurité sociale...dans un moment où la situation économique était bien plus difficile qu’aujourd’hui à la sortie de cette guerre.
Certes la loi définissant le 27 mai comme journée nationale de la Résistance a bien été voté, mais les décrets d’applications ne permettent pas une réelle commémoration digne de ce nom.
Un autre sujet reste un tabou ; La commémoration du drame d’Oradour sur Glane est plus que légitime. Que le Premier Ministre y soit présent le 10 juin à l’occasion du 70ème anniversaire de ce drame est positif : on n’a pas le droit d’oublier une telle barbarie. MAIS, comment la France peut-elle continuer à se taire sur sa responsabilité d’avoir commis entre 600 et 800 "Oradour sur Glane" en Algérie pendant la Guerre de libération ?
L’exemple du 18 juin à Versailles est significatif. La Préfecture a organisé, pour le département une remarquable manifestation avec fanfare, chorale, discours, pot dans les jardins... Pour le 27 mai, seuls les drapeaux flottaient aux fontons des édifices publics !!! Dans son discours, Monsieur le Préfetl a affirmé que depuis Dien Bien Phu (1954), la France n’avait plus connu de guerres !!! Celle d’Algérie ? Depuis 1999, elle est pourtant bien reconnu comme telle, officiellement, et non plus comme une "opération de maintien de l’ordre", la "pacification". 30.000 morts du côté Français, des centaines de milliers du côté Algérien, c’est sans importance !!!

Les mouvement sociaux
Le Gouvernement reste sourd aux revendications des Cheminots et des Intermittents. Pourtant, ils défendent, eux, l’intérêt général pour que le SNCF reste le service de transport de qualité, au service des usagers. Les Intermittents défendent un service de la Culture accessible à tous... Mais cette surdité du pouvoir montre bien que le MEDEF est, lui, bien entendu !!!

Touche pas à mon armée !
Une rumeur avait évoqué la possibilité de réduire très légèrement le budget de la défense. Aussitôt les plus hauts gradés, "oubliant" leur devoir de réserve élève une vive protestation, dans les heures qui ont suivi le Gouvernement rassurait les frondeurs.

Le lynchage de Darius
Un jeune Rom de 16 ans, laissé pour mort dans un caddie de super marché !!! Oui, c’est odieux, Ce jeune était peut-être coupable de vol, la justice devrait être la seule à rendre un verdict.Comment s’étonner que la loi du talion s’installe quand, sans cesse, principalement les Roms, sont les bouc-émissaires, considérés comme des délinquants au quotidien. Que Manuel Valls s’indigne, officiellement, ouf !!! Mais n’est-il pas poursuivi par une plainte pour avoir soufflé sur ces braises nauséabondes alors qu’il était Ministre de l’Intérieur, en charge, théoriquement, justement de faire respecter la légalité républicaine ?

Maurice Audin et le Pouvoir.
Le 18 juin le Prix de Mathématiques de 2014 était remis à 2 chercheurs (un algérien, un français). A cette occasion François Hollande a répondu à la lettre du Comité Audin, (voir l’article à ce sujet) et comme pour le 17 octobre, la réponse est aussi décevante, incongrue.

La Gauche peut disparaître.
Une crainte exprimée par le Premier Ministre Manuel Valls !! Évidemment, avec la politique menée depuis 2 ans,accentuée avec ce nouveau gouvernement, comment les électeurs espérant une réelle politique de gauche peuvent-ils se retrouver dans les mesures prises ? Ce n’est pas seulement l’étiquette de Parti Socialiste qui peut labelliser une orientation sociale, mais le contenu des conséquences des décisions prises. Une politique qui répond aux aspirations du MEDEF, de la Finance, en continuité avec le sarkozisme ne peut que renvoyer les électeurs trahis vers l’abstention.
Quand les "pigeons" descendent dans la rue, ils sont tout de suite entendus,
Quand les militaires s’expriment, ils sont tout de suite suivis.
Quand les "bonnets rouges" interviennent on gèle l’écotaxe, et une version édulcorée est envisagée.
Mais quand les travailleurs disent non au démantèlement du service public, de leurs conditions de vie... c’est le MEDEF qui est écouté et suivi...

Oui, Monsieur Valls, la gauche est bien menacée, mais c’est bien vous le commandant des pompiers pyromanes qui, par cette politique qui tourne le dos aux valeurs de la Gauche, est entrain de la fossoyer

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26