Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Attention le sarkozisme revient !!!
Article mis en ligne le 11 avril 2014
dernière modification le 23 juin 2014

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Les leçons ne sont pas tirées.

Le Président de la République disait dès le 1er Avril avoir entendu le message des urnes !!! On ne pensait pas que la plus haute autorité de l’état jouait au poisson d’avril. Certes, il aime les blagues parait-il, mais sur une question aussi sérieuse, un tel humour ressemble à de l’humour noir !!!

Pour concrétiser cette démarche, il nomme Manuel Valls comme Premier Ministre, celui qui a mené, au ministère de l’intérieur, la même politique que sous le sarkozisme, avec le même zèle que son prédécesseur. C’est déjà la première couleuvre à avaler. Le discours d’investiture de ce nouveau gouvernement confirme hélas cette désagréable impression, il laisse en effet présager que la politique d’austérité va encore s’aggraver. La situation économique, sociale ne peut donc qu’empirer. Le chômage ne peut que progresser.

La cerise sur le gâteau ? Jean-Pierre JOUYET est nommé nouveau Secrétaire général de l’Élysée !!! Ce personnage a été ministre de Sarkozy !!! Ce n’est pas le seul proche de l’ancien Président qui se retrouve à l’Élysée comme conseiller : Bernard ABBO, commissaire en Chef de la Marine, avait gardé son bureau et ses fonctions de "chef d’état major de l’Élysée" au changement de locataire du Palais !!! Dans un courrier de réponse qu’il me faisait à une lettre ouverte que j’avais faite à François Hollande, Président de la République, il "justifiait" comme normal que l’on puisse "honorer" dans une caserne de formation de jeunes paras un militaire ayant participé à un putsch pour renverser la République et qui avait été condamné à mort par contumace pour les crimes qu’il avait commis au nom de l’OAS.

Et pour compléter, Harlem Désir est promu Secrétaire d’État aux affaires européennes !!! Des "rumeurs" disent que c’est pour relancer le Parti Socialiste, parce qu’il porterait une responsabilité dans les mauvais résultats aux élections municipales, et qu’il faut donc changer la direction de la formation politique.Dans la campagne électorale des présidentielles on avait entendu dire qu’un Président de la République n’avait pas à intervenir dans sa famille politique !!! D’autres mauvaises langues disent que c’est parce qu’il connait bien les rouages du parlement européen, puisque député européen, pourtant il ne serait à peine plus assidu que Marine Le Pen !!!

Oui vraiment le slogan "Le changement, c’est maintenant" tant martelé pendant la campagne électorale présidentielle était vraiment une véritable incongruité !!!

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26