Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Une Stèle honteuse à Aix en Provence
Une apologie du Crime
Article mis en ligne le 2 janvier 2014
dernière modification le 10 juillet 2014

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Madame la Maire UMP d’Aix en Provence Maryse Joissains-Masini et Monsieur René Andrés président du Collectif des Rapatriés et Jean-François Picheral, sénateur socialiste, ancien maire d’Aix en Provence, inauguraient cette stèle le 7 juin 2013.

JPEG - 55.1 ko

Maryse Joissains et Gérard Bramoullé maire adjoint aux rapatriés ont participé à la cérémonie qui a attiré une assemblée compacte. (Photo S. Mercier)

Sur un site pro-OAS on peut lire cette présentation cette inauguration : Un grand moment de partage et d’amitié auquel ont assisté de nombreux élus locaux. L’ancien Maire d’Aix en Provence Monsieur Jean-François Picheral, membre du Parti socialiste, sénateur celui qui avait construit la Maison des rapatriés d’Aix en Provence, le député UMP Christian Kert. Christian Kert a été également le rapporteur de la loi du 23 février 2005 portant "reconnaissance de la nation et contribution nationale en faveur des français rapatriés", Gérard Bramoullé délégué aux Rapatriés, Jean-Pierre Bouvet Conseiller général du Canton, le Maire de Marignane Éric Le Dissès.
Cette plaque en bronze a été sculptée par Monsieur Gérard VIE sculpteur officiel des armées auteur du mur des disparus à Perpignan, C’est la copie de la stèle de Perpignan dans le Cimetière du Haut Venet et de la stèle de Marignane et maintenant de la Maison des Rapatriés d’Aix en Provence.

JPEG - 1.4 Mo

Mais après l’inauguration "officielle" du 7 juin dernier un ajout a été fait qui ne peut être considéré que comme une apologie de crimes. comme le démontre la photo que j’ai prise le 2 janvier 2014 puisque cette plaque "complémentaire cite les 4 noms des condamnés à morts et exécutés pour leurs crimes commis au nom de l’OAS .

JPEG - 2.2 Mo

La plaque de l’ADIMAD-OAS complète cette finalité

JPEG - 2.5 Mo

En 2001 avait été inauguré cette plaque

JPEG - 892.2 ko
P.S. :

Cet appel à l’apologie aux crimes mériterait une sanction à la mesure de ce scandale d’honorer ces 4 responsables de l’OAS qui ont été condamnés à mort et exécutés pour leurs crimes.

Un des aspects tout aussi révoltant c’est que l’ancien maire, élu, sénateur, avec l’étiquette du Parti Socialiste, cautionne une telle cérémonie, au côté d’élus de droite, défendant les idées du Front National.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26