Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Honte à nos gouvernants
Article mis en ligne le 19 octobre 2013
dernière modification le 2 avril 2014

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Une campagne électorale sur le thème : "Le changement, c’est maintenant"". Après 5 ans de sarkozisme, d’une politique où l’humain était la dernière roue du carrosse, où le racisme cultivé pour mener une politique au service des nantis.... c’était un espoir.

L’actualité me pousse à m’exprimer sur ces deux sujets :

Les noyés en Méditerranée

Il y a quelques jours 2 naufrages en Méditerranée mettent en lumière l’horreur de ces politique d’immigration génératrices de crimes programmés. Les images tragiques, avec ces cercueils alignés sont insupportables, mais, y compris la presse, friande de sensations risque bien de nous habituer à ces drames, comme si cela devait devenir des fatalités... Dans ces 2 drames (Lampedusa et Crête) la France n’a qu’une part de responsabilité. Celle de défendre la politique européenne de maintenir à tout prix la forteresse du "Vieux Continent". Et tant pis si ceux qui rêvent de pouvoir mener une vie moins misérable, ailleurs, en s’expatriant, doivent en mourir. Mais la France a une part supplémentaire car beaucoup de ces migrants fuient les pays où la Françafrique sévit, aidant les dictateurs africains à se maintenir en place pour que les multinationales "françaises" puisent s’accaparer les richesses locales en laissant les populations de ces pays dans la misère, dans l’insécurité.

Dans ce domaine d’immigration, la France a le triste privilège de poursuivre, seule, une politique meurtrière dans les Comores (ces iles près de Madagascar). Avec l’ "aide" du mercenaire Bob Dénard, la France a "recolonisé" l’une de ces iles, Mayotte, pour qu’une base militaire puisse y être installée afin de pouvoir plus facilement jouer le rôle de gendarme de cette région de l’Afrique. Depuis la création des "visas Balladur" ce sont des milliers de noyés retrouvés (ou disparus à tout jamais dans la mer) chassés par le police maritime française. Et depuis ce nouveau gouvernement rien n’a changé, ce cimetière marin rivalise, en comptabilité macabre, avec celui de la Méditerranée, et là, la France est la seule responsable

Le cas de des jeunes élèves expulsés.

Je viens d’écouter François Hollande, ce 19 octobre. La loi, cette expression répétée à de multiples reprises, a été respectée !!! la loi ! ce serait la panacée, mais dans certains cas, ne devrait-elle pas être changée, surtout quand elle fait la démonstration que depuis longtemps elle est cause de drames familiaux terribles ? L’émotion populaire soulevée avec l’expulsion de la jeune Léonarda a salutairement fait réagir une partie de la population.

Selon un sondage, 2 français sur 3 seraient pour soutenir l’expulsion de cette jeune fille. Comment s’en étonner quand le ministre de l’intérieur actuel mène une politique identique à celle revendiquée par le FN dans ce domaine depuis qu’il est en fonction. Entre des propos indignes à l’égard des rroms, une politique inhumaine face à l’immigration c’est le sarkozisme le plus extrême qui est poursuivi.

L’allocution de François Hollande est choquante parce qu’elle valide totalement cette politique. Pour "compenser" le manque de discernement lors de cette expulsion (pas question de la contester !!!), pour que les "valeurs de la République" soient préservées, dans une perspective de respecter une "situation humaine" le Président propose que la jeune fille puisse revenir en France si elle le désire, mais seule !!! Cette proposition est inacceptable : comment une jeune fille de cet age peut vivre seule, loin de ses parents de ses frères et sœurs ? C’est profondément inhumain, mais une façon déguisée, hypocrite, de lui refuser le retour.

Cette politique n’est pas digne de la France, et surtout pas d’une politique voulant se dire de gauche, respectueuses des valeurs de notre pays. Il est temps que le ministre de l’intérieur "dégage" du panorama politique.

PS : Je me demande si la "croisade" de Vals "conre le FN", n’était pas, en fait, une campagne pour recueillir les voix des sympathisants de Marine puisque ses propos sont tellement proches. Comme sous Sarkozy, le pouvoir compte-t-il draguer l’extrême droite pour remonter sa populatité tant les renoncements désespèrent les élécteurs de gauche ???? !!!!

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26