Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
"Hommages" à répétition aux nostalgiques de l’Algérie Française
Lettre ouverte à Jean-Yves Le DRIAN, Ministre de la Défense.
Article mis en ligne le 2 septembre 2013

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Objet : "Hommages" à répétition aux nostalgiques de l’Algérie Française

Monsieur le Ministre,

Témoin de la Guerre d’Algérie, de la Torture, et dans cette période l’OAS m’ayant raté à 2 reprises, je reste donc très sensibilisé aux prises de positions officielles concernant les séquelles de cette guerre.
Je vous avais déjà interpellé il y a un an, le 2 septembre dernier au sujet du Colonel Pierre Château-Jobert (dans une lettre ouverte commune au Président de la République, chef des armées)
En 1 an, 3 gestes très significatifs, dont votre ministère porte la responsabilité, sont des insultes aux valeurs républicaines de notre pays.

1- Au sujet du Colonel Pierre Château-Jobert :
Il est intéressant de rappeler son passé sulfureux : il se solidarise avec les officiers qui, le 22 avril 1961, autour du général Challe, ont saisi le commandement à Alger. Ce qui lui vaut plusieurs mois d’arrêts de forteresse pour ce putsch qui tenta de renverser la République Française. Il déserte en janvier 1962 pour rejoindre le commandement de l’OAS dans l’est algérien.Il est condamné à mort par contumace en 1965 et ne rentrera en France de son exil qu’en 1968, après la première amnistie.
Certes ce fut un résistant pendant la seconde Guerre Mondiale, mais avec un tel palmarès comment est-il compatible que cet officier, déserteur, condamné à mort, ayant tenté de renverser la République puisse être honoré ? Est-ce l’exemple qui doit être donné aux nouvelles recrues de l’Armée Française en formation ?
Certes, ce fut sous le sarkozisme que cet "hommage" lui rendant "honneur" fut initié, mais la présidence de la République m’a répondu que c’était "normal", que les honneurs puissent continuer à lui être rendus dans l’enceinte de cette caserne !!! Consternant !!!

2- "Hommage" à Bigeard
En novembre dernier, en personne, vous inauguriez, en temps que ministre de la République, donc au nom de la France, la stèle à la gloire du Général Bigeard, ce tortionnaire, "inventeur" de la technique des "crevettes Bigeard", et ce malgré des milliers de signatures que j’étais venu déposer à vos conseillers. Sidérant !!!

3- "Hommage" à Hélie DENOIX de Saint MARC
Le premier communiqué de votre ministère on pouvait lire : "Grand patriote, résistant de la première heure, déporté à Buchenwald, Hélie Denoix de Saint Marc a mené une carrière militaire prestigieuse en Indochine puis en Algérie.". En Algérie, cet officier supérieur s’est effectivement distingué, mais, en tentant de renverser la République, lors du putsch d’avril 1961. Ensuite, c’est l’écrivain qui était "honoré", mais dans ses écrits, c’est bien la "légitimation" de sa démarche de putschiste qui était exposée. Certes à ses obsèques, vous n’étiez pas présent mais représenté par le Général Ract Madoux, chef d’état-major de l’Armée de Terre qui salua "la mémoire de ce grand patriote résistant de la première heure". Aberrant !!!

Du temps du sarkozisme, une telle politique était dans la logique de ce système, mais après une élection sur le thème : "Le changement, c’est maintenant", on voulait y croire. Quelle honte qu’un gouvernement de gauche trahisse ainsi les valeurs républicaines de notre pays !!!

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, mes plus respectueuses salutations

P.S. :

Je publierai la réponse dès réception

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26