Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Il y a 56 ans, Maurice Audin disparaissait
Article mis en ligne le 11 juin 2013
dernière modification le 2 avril 2014

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

11 Juin 1957 Maurice Audin était arrêté à Alger
Il y a 56 ans, les paras français, pendant la Bataille d’Alger, arrêtaient ce jeune et brillant mathématicien. Sa femme, ses enfants ne l’ont jamais revus. Pire, ils ne savent toujours pas comment il est mort, ce qu’est devenu son corps. La seule version officielle de cette époque : son évasion, est d’une totale aberration, et pourtant, elle n’a jamais été modifiée. Il serait temps que les témoins de l’époque puissent enfin donner la version réelle.
La lettre de Josette, sa femme, au Président de la République Nicolas Sarkozy est restée lettre morte. Sa second lettre adressée au nouveau Président de la République François Hollande a, elle, reçue une réponse promettant que les archives lui seraient remises. A ce jour, le résultat ne semble pas probant.
Il est à craindre que les archives "officielles" relatives à Maurice Audin aient été détruites dès sa disparition et ne soient pas évocatrices, pour ce qu’il en reste.
De nombreux officiers des services de renseignements de l’époque, sévissant à Alger savent comment a été exécuté Maurice. Un certain nombre sont décédés maintenant, cependant 3 de ces officiers sont encore vivants : Jean-Marie Le Pen, Paul Aussaresses et Maurice Schmitt. Et, même s’ils ne sont pas impliqués, ils peuvent dire la vérité. Il y a aussi des militaires qu’on pourrait identifier parce qu’ils étaient affectés à El-Biar et ils pourraient être interrogés.Une commission d’enquête parlementaire pourrait permettre d’élucider cette énigme.
Je crains que l’Elysée ne soit pas empressé à aider pour faire éclater la vérité à se sujet : Lors de son voyage à Alger fin décembre 2012, le recueillement du Président de la République François Hollande (rajouté à son programme au dernier moment) sur la place Maurice Audin n’a même pas été l’occasion, pour lui, de condamner la pratique institutionnalisée à cette époque de la torture.
Il faut saluer la démarche de sa fille Michelle qui a refusé la légion d’honneur proposée par Nicolas Sarkozy, et le livre qu’elle a réalisé sur son père. Il faut saluer le courage de Josette pour ces épreuves terribles qu’elle a subi depuis ces 56 ans.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26