Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Jérôme CAHUZAC : le PS doit tourner une page.

A mes amis Socialistes, je leur demande de réagir, de mettre en œuvre des valeurs, une éthique, avant calculer des succès électoraux.

Article mis en ligne le 4 avril 2013
dernière modification le 26 mai 2013

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

J’ai trouvé ce dessin de "Jul" paru dans l’Humanité du 4 Avril 2013 très bon.

JPEG - 738.8 ko

Oui, il aurait mieux fait de rester patron de sa clinique de chirurgie esthétique, en respectant la législation française, en citoyen payant régulièrement ses impôts sans dissimuler ses revenus .

"L’affaire" CAHUZAC inspire plusieurs réactions.

D’abord le "mensonge" éhonté de ce personnage est un scandale sans nom. Tellement ce mépris est cynique, il ne mériterait même pas une réaction s’il n’était pas révélateur de pratiques misérables, sans "foi ni loi" de certains et acceptées par des instances nationales de partis politiques.

Dans les partis de droite, d’extrême droite, c’est une certaine logique qui a jalonné notre histoire. Ce qui est plus incompréhensible, c’est qu’on retrouve à gauche dans la mouvance socialiste des similitudes, qui, de ce fait, bafouant toutes les valeurs que devraient défendre le socialisme sont encore plus insoutenables.

L’affaire Jérôme Cahuzac n’est pas sans rappeler certains aspects des affaires DSK (Dominique Strauss-Khan). Comment de tels personnages, roulant sur l’or, ayant amassé des fortunes énormes, peuvent défendre une justice sociale.

Les relations de Jérôme CAHUZAC avec la droite, même extrême, n’étaient pas des secrets de polichinelle. L’ami, responsable au FN, qui le conseille et l’aide pour ouvrir un compte en Suisse, est on ne peut plus révélateur de sa conception des rapports politiques. Comment peut-on être ami avec une personne sensée vivre sur des bases ’une idéologie totalement opposée à celle qu’on dit afficher ?

Il est bien évident que la composition d’un gouvernement ne se fait pas sans connaître le passé, l’expérience de ceux qui vont devenir ministres. Le choix de Manuel Vals ou de Jérôme Cahuzac, n’a rien à voir avec le hasard. C’est un signe fort d’une ligne politique souhaitée. Manuels Vals s’est fait remarquer, déjà sous le mandat de Nicolas Sarkozy pour épouser cette politique de chasse aux immigrés, aux rroms.... Devenu ministre, c’est donc le feu vert pour lui de se lâcher sans retenue dans cette même orientation. Quant à Jérôme Cahuzac, ce richissime chirurgien, immergé dans la haute bourgeoisie, il ne peut pas connaître la question des fins de mois difficiles des familles en précarité, victimes du chômage,... C’est donc sans état d’âme qu’il viendra mettre en place une politique d’austérité. Pour lui, pas de problème, cette orientation économique ne lui posera pas de problème, lui qui est habitué à jongler avec la finance.

Là où cela devient un problème politique, d’éthique, c’est qu’un tel affairiste connu pour tel, au moins depuis son passage au ministère de Claude Evin, soit promu à un tel poste. Peut-être que ceux qui l’ont nommé ne connaissaient pas les comptes en Suisse, ou Singapour, mais ils ne pouvaient pas ignorer son comportement. Évidemment le mensonge est énorme, odieux... d’autant plus que c’était le loup dans la bergerie : un fraudeur de longue date (près de 20 ans) "chargé" de traquer les fraudeurs !!!

JPEG - 79.2 ko

Mais cet exemple vient conforter d’autres "scandales" qui discréditent le Parti Socialiste
Le cas "Théo Balalas". Cet ancien membre de l’OAS (toujours adhérent à l’ADIMAD-OAS), condamné pour son activité dans cette organisation criminelle, terroriste avait créé "Ordre nouveau" à Marseille, puis le Front National, avant de rentrer au Parti Socialiste, avec Gaston Deferre. Il est resté une bonne trentaine d’années responsable du recrutement dans les Bouches du Rhône. A la suite de ma lettre du 16 septembre 2006 au secrétaire du PS de l’époque, un certain François Hollande, j’ai bien l’accusé de réception, mais pas de réponse mais ce personnage est resté en fonction. Et quand Le Pen vient à Marseille, très régulièrement, ils se retrouvent au restaurant ensemble.

Le cas DSK. Il y a les frasques sexuelles que tous les proches connaissaient. Mais comment ce multimillionnaire en euros peut-il appréhender le quotidien des familles "normales" françaises. Dans son voyage au Maroc, François Hollande a peut-être été invité, près de Marrakech dans l’immense propriété de ce camarade...

Le cas Guérini. Encore Marseille !!! Évidemment, il y a présomption d’innocence puisqu’il n’y a pas eu de jugement de rendu, mais, il est bien à craindre que le Président du Conseil Général des Bouches du Rhône ne soit un jour condamné.puisqu’il vient d’être a été mis aujourd’hui en examen pour "corruption active, trafic d’influence ainsi que pour association de malfaiteurs en vue de la corruption active, du trafic d’influence et du détournement de fonds publics." Le juge lui reproche un rôle de "facilitateur" qu’il aurait joué dans l’obtention de ces marchés publics.

Le Cas Sylvie Andrieux  : Toujours Marseille et sa région. Jugée depuis le 4 mars pour détournements de fonds publics, elle sera fixée sur son sort dans deux mois, la date du jugement ayant été arrêtée au mercredi 22 mai à 8h30. Le procureur a requis, deux ans de prison avec sursis, 50 000 euros d’amende et cinq années d’inéligibilité à l’encontre de la députée socialiste des quartiers Nord de Marseille. Là aussi, il y a présomption d’innocence, puisque le jugement n’est pas encore rendu.

Affaire Jean-Pierre Kucheida dans le Nord / Pas de Calais
Six mois de prison avec sursis et 70 000 euros d’amende ont été requis la semaine dernière contre Jean-Pierre Kucheida, « le baron du bassin minier » et ancien député-maire socialiste de Liévin.
Le chef d’accusation est "abus de biens sociaux" en tant que président de la Soginorpa, le bailleur social gestionnaire d’anciens logements miniers. Ce n’est que le premier des quatre procès qui attendent Kucheida, accusé aussi de financement occulte de la section PS de Liévin (la plus grosse section de la puissante fédération du Pas-de-Calais) ou de l’attribution de marchés publics, notamment à une société gérée par son fils. L’affairisme gangrène la vie politique locale : bijoux, virées à Abou Dhabi dans le Falcon de Serge Dassault, repas gastronomiques avec des maires PS ou UMP… Le tout au nom de la valorisation de logements sociaux ! Des pratiques qui ont amené le procureur à parler d’un " vol chic, un vol de bourgeois sans violence, presque imperceptible."

et puis le cas de M. Augier que l’on apprend aujourd’hui. Le trésorier de la campagne de François Hollande, lui aussi multimillionnaire, possède des comptes en paradis fiscal. Mais ce ne seraient pas comptes personnels, seulement de ses sociétés. Étrange, bizarre,... le candidat Hollande confie à un ami un tel poste clé sans connaître le passé de celui-ci ? On ne demande pas un tel "service" à un inconnu...

L’argent roi. Tant que ce lobby, et les "relations" des "puissants" qui pensent pouvoir tout se permettre avec des millions, la corruption garde de beaux jours devant elle.

P.S. :

La droite crie au sandale, mais elle venait de déposer, il y a quelques semaines, un projet de loi pour amnistier les fraudes fiscales : le but déclaré étant que cela aurait du permettre le rapatriement de sommes importantes. Ne serait-ce pas plutôt pour blanchir quelques amis...

Au lieu de mener une politique d’austérité, payée par les humbles, ne faudrait-il pas mieux imposer les fortunes, et en particulier faire une réelle chasse à la fraude, sans merci. Cela rapporterait plus que les ponctions sur les retraites, les allocations familiales... et serait remettre de la morale publique en œuvre.

Assez de cette politique néo-coloniale, de Françafrique (Algérie, Mali, Maroc...) qui bafouent les valeurs de droits de l’homme...

Il est plus que temps que mes amis socialistes tournent une page, remette au premier plan les idées, les valeurs qui ont fait de la France une grande nation. Il est temps que le Parti Socialiste reprenne les valeurs socialistes dans ses pratiques, pas comme un slogan électoral pour "conquérir" des sièges de pouvoir

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26