Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Henri Guaino et le 17 Octobre

Henri Guaino est toujours égal à lui-même : un spécialiste du révisionnisme historique.

Article mis en ligne le 23 octobre 2012

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Cet ancien conseiller de Nicolas Sarkozy est donc un irréductible falsificateur de l’Histoire.
Pourtant, il est titulaire d’une licence d’histoire obtenue à la Sorbonne !!! On se souvient des discours qu’il a rédigés pour son mentor :
-  Celui de Toulon en Février 2007 qui vantait les mérites du colonialisme
-  Celui de Dakar en juillet 2007 qui considérait que les "Africains n’étaient pas entrés dans l’Histoire".
Il récidive avec le 17 octobre en affirmant à France Inter le 22 octobre (et confirmant ses propos dans la presse écrite) : "C’est une manifestation qui a mal tourné. Il y avait des agitateurs des deux côtés." Quelle insulte pour les Algériens qui manifestaient pacifiquement pour leur dignité, face à un couvre-feu raciste. La consigne, qui avait été scrupuleusement respectée, était que les manifestants ne devaient même pas avoir un canif sur eux, ni le moindre bâton, ni répondre à la moindre provocation… Ils avaient mis leurs habits du dimanche.

Oui, Mr Guaino, il s’agit bien d’un crime d’Etat commis par la police, sur ordre d’un gouvernement en place. Après Mr Estrosi, qui à Nice revendique encore aujourd’hui dans l’un de ses derniers discours : "Vive l’Algérie Française", la Droite française persiste dans son aveuglement.

Le premier pas du Président de la République nécessite d’aller plus loin pour que la France reconnaisse sa responsabilité dans cette période coloniale et condamne les crimes commis en son nom.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26