Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Encore un détournement des valeurs de notre République
Communiqué de l’ARAC du 27 Février 2012

Un nouveau geste vers les nostalgiques de l’Algérie Française

Article mis en ligne le 27 février 2012

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Monument du quai Branly : une initiative inacceptable

Ce 28 février 2012, le Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants, Marc Laffineur, présidera une cérémonie d’installation d’une liste de 1585 noms de victimes civiles disparues durant la guerre d’Algérie après le cessez-le-feu sur le monument du quai Branly.

Il convient d’abord d’observer que cette initiative contredit l’engagement pris par l’Etat en accord avec les Associations d’ACVG qui entendait consacrer ce monument aux seuls militaires et supplétifs ayant trouvé la mort au service de la France. Un monument d’hommage à ces civils disparus a été d’ailleurs installé en 2007.

L’ARAC considère que cette initiative est un détournement de la fonction initiale de ce monument.

Elle constitue de plus un nouvel obstacle à la reconnaissance assumée de la Mémoire de la guerre d’Algérie après le refus de reconnaître le 19 mars 1962, comme date officielle historique de la cessation des combats d’Algérie, Tunisie et Maroc.

L’ARAC poursuivra son action pour éclairer la guerre d’Algérie par une mémoire assumée appuyée sur la vérité historique, condition essentielle d’un rapprochement entre les deux pays ouvrant la voie à des rapports de coopération et d’amitié entre la France et l’Algérie et son peuple.

Villejuif le 27 février 2012

P.S. :

Un nouveau geste vers les nostalgiques de l’Algérie Française

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26