Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
La Stèle "relookée" de Marignane a été réinstallée

Le 11 mars 2011, le Maire de Marignane a réinstallé la stèle qu’il avait fait retirer pour respecter la décision du Tribunal administratif. Une date symbolique, à quelques jours des élections cantonales auxquelles il était candidat.

Article mis en ligne le 31 mars 2011

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

La date du 11 mars : une provocation de plus

Le maire était candidat aux élections cantonales. A quelques jours du scrutin, "simple coïncidence" dit le site Notrejournal.info qui montre un reportage sur la réinstallation de la stèle, dont cette photo.

La date du 11 mars 2011 est un autre symbole, c’est le 48ème anniversaire de l’exécution de Bastien Thiry, celui qui fut condamné à mort et fusillé pour avoir organisé 2 attentats contre le Président de la République d’alors : le Général De Gaulle.

Les dates d’exécution des 4 criminel de l’OAS condamnés à mort et exécutés ne figurent plus sur la nouvelle version de la stèle : le Tribunal Administratif avait justifié pour une part importante sa décision à cause de cela. Mais les 4 dates qui figurent maintenant sont fort contestables :

- 20 Août 1955 : Près de Philippeville, une opération du FLN fait une dizaine de morts, des européens. Une répression, orchestrée par l’Armée Française, fera près de 15.000 morts : un scénario proche de celui du 8 mai 45 dans la Région de Sétif, Guelma, Khératta.... Le général Aussaresses reconnaîtra, fièrement, il y a juste quelques années, qu’il exécuta sommairement, lui-même, quelques dizaines d’Algériens.

- 20 janvier 1960 : ce sont les "Barricades d’Alger", les prémices de la création de l’OAS. 19 gardes mobiles seront tués dans cette insurrection.

- 26 mars 1962 : Une manifestation organisée par l’OAS à Alger, Rue d’Isly, pour contester le cessez le feu signé depuis une semaine. Des membres des commandos Delta tireront sur les soldats français, provoquant ainsi une riposte qui fera de nombreuses victimes civiles.

- 5 juillet 1962, sensiblement le même scénario : au lieu de tirer sur les troupes françaises, c’est sur les katibas algériennes qui rentraient dans Oran que les commandos OAS ont tiré.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26