Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Le Parti socialiste et le colonialisme aujourd’hui
Les ambiguïtés ou clientélisme du PS

François Hollande vient de donner une interview au Journal algérien El Watan à l’occasion d’une visite qu’il effectue en Algérie en cette fin de l’année 2010. Une occasion pour faire le point sur les ambiguïtés du PS face au colonialisme.

Article mis en ligne le 7 décembre 2010
dernière modification le 8 décembre 2010

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Dans une interview à El Watan, du 7 décembre 2010, François Hollande répond à cette question :

- Dans votre livre Devoirs de vérité (Entretiens avec Edwy Plénel, éditions Stock, 2006) vous avez pris position pour que la France présente ses excuses pour son passé colonial et ses conséquences. Comment voulez-vous concrétiser et officialiser d’une certaine façon cette forte prise de position ? Si la gauche remportait l’élection présidentielle de 2012 le ferait-elle, sachant qu’elle a sa part de responsabilité ?

J’ai toujours condamné de manière claire et ferme le passé colonial de la France et des puissances européennes. Notre pays n’a rien à redouter de porter un regard lucide et authentique sur son histoire. La patrie des droits de l’homme en sortira grandie. Beaucoup de temps a passé depuis la fin de la guerre d’Algérie. Nous allons célébrer, en 2012, le 50e anniversaire de l’Indépendance. Certaines blessures de la mémoire sont cicatrisées ; d’autres restent vives. Nos deux pays partagent un patrimoine culturel commun d’une richesse exceptionnelle. Il est temps de l’investir pour les générations futures.
Pour François Hollande, le colonialisme, en fait n’est donc qu’une "faute", il suffit de demander pardon, de s’excuser. NON, Monsieur Hollande, on ne s’excuse pas de crimes commis, on les CONDAMNE

Cela me permet de revenir sur d’autres positions, ou refus de répondre (une forme de réponse) sur des interpellation que j’ai eu l’occasion de faire au PS ces dernières années à plusieurs occasions.

La loi du 23 févier 2005 a été votée initialement par la quasi unanimité des députés et sénateurs socialistes.

Le 18 septembre 2006, par courrier, je posais la question à François Hollande Premier Secrétaire du PS :

Depuis la fin des vacances circule une rumeur selon laquelle Théo (ou Théodore) BALALAS, ancien membre de l’OAS, dont le nom figure comme un ancien membre de l’OAS emprisonné à la Prison de la Santé dans l’annuaire des membres de l’ADIMAD-OAS diffusé sur son site Internet, pour ses activités factieuses de l’époque, serait membre du Parti Socialiste des Bouches du Rhône, et sans doute depuis un certain nombre d’années. Il y serait même responsable du recrutement.
(voir l’intégralité de cette lettre sur ce site) Je n’ai toujours pas eu de réponse.

Le 10 février 2007, j’interpellais Michel Vauzelle,

Président de la Région PACA. quand à l’invitation officielle à la cérémonie des vœux de la Région de l’Association ADIMAD-OAS.

J’ai reçu une réponse affligeante.
Voir la page correspondante de mon site.

Le 8 Avril 2008, je ré-interpellais La Région PACA ;

En effet, sur le site ADIMAD-OAS figure la copie de l’invitation adressée le 7 novembre 2007 à Jean-François Collin, le président de cette association ADIMAD-OAS à venir discuter pour lui octroyer une subvention. Cette invitation émane des "élus de la majorité régionale, signée de Andrée ALBERELLI".
Je n’ai eu aucune réponse ni de Monsieur Vauzelle, ni de son médiateur, ni de Me Alberelli.
Voir la page de mon site.

Le 13 novembre 2008

Thierry Mandon alors maire PS de Ris Orangis, vice-président du Conseil Général de l’Essonne inaugurait une stèle nostalgique de l’Algérie Française.

Juin 2010.

J’avais eu l’occasion de rencontrer Benoit Hamon, porte parole du PS, fraichement élu Conseiller Régional d’ile de France pour les Yvelines. J’avais évoqué avec lui le scandale de la manifestation "honorant" Degueldre sur sa tombe à Versailles. Il m’avait assuré qu’il interviendrait auprès de la Mairie de Versailles et de la Préfecture dès que je lui confirmerait la date, l’heure. Malgré mon intervention, il n’y a pas eu de réaction de sa part.

19 juin 2010, dans l’Est Républicain

Un hommage à Bigeard, le "père" des "Crevettes Bigeard" est rendu par Jean-Pierre Masseret, président (PS) du conseil régional de Lorraine : "Ce grand soldat lorrain, originaire de Toul aura connu une carrière militaire exceptionnelle, parvenant à s’élever au plus haut niveau de l’armée française par son courage et sa ténacité". Il estime que "la Lorraine perd un grand homme". "Son décès prend en France, et tout particulièrement en Lorraine, une dimension singulière aujourd’hui en ce 18 juin 2010, à l’heure où nous célébrons le 70ème appel à la Résistance que lançait le général de Gaulle au micro de la BBC depuis Londres", poursuit-il.
Révoltant !!!

10 Juillet 2010

Je confirmais à Benoit Hamon, en lui renvoyant le texte d’appel à la manifestation du 13 juillet à Paris contre la Françafrique, que nous n’avions toujours pas la signature du PS (nous avions celle du MJS parmi les 75 appelant).
cette manifestation protestait contre la venue des dictateurs africains maintenus en place ne vertu de cette conception de la Françafrique.
Appel resté sans suite.

Obsèques de Georges Frèche

Certes, ce n’était qu’un membre de seconde zone qui représentait le PS aux obsèques de ce colonialiste si souvent abject. Georges Frèche tenait à installer à Montpellier un musée des bienfaits de la colonisation en Algérie. En prime, il y avait une gerbe de pa lart de la Première secrétaire du PS

7 décembre 2010, nouvelle intervention auprès de Benoit Hamon au sujet de la stèle de Marignane.

Je me dois de te faire part de nombreuses protestations qui me sont parvenues à la suite du vote du Conseil Municipal de Marignane approuvant la convention qui devrait permettre à l’ADIMAD-OAS de remettre en place la stèle à la gloire des "héros" de l’OAS, c’est à dire les 4 (Bastien-Thiry, Degueldre, Piegts et Dovecar) qui ont été condamnés à mort et exécutés pour leurs crimes commis au nom de l’OAS.

Dans ce vote il n’y a eu que 2 contre et des abstentions : celles les élus socialistes, les autres élus, droite et extrême droite, ayant voté pour cette réinstallation. Et, les propos de Vincent Gomez, représentant le PS à Marignane à l’occasion du vote de la possibilité de remise en place de la stèle glorifiant l’OAS et ses 4 "héros" (ceux condamnés à mort et exécutés pour leurs crimes) sont ignobles. Il déclare : "Je vais choquer : si l’Algérie était restée Française, les membres de l’OAS aurait-ils été des héros ou des traitres ? Si nous avions perdu la seconde Guerre mondiale Jean Moulin, Papon, Bousquet auraient-ils été des héros ou des traitres ?"

Je n’ai évidemment toujours pas de réponses

P.S. :

Il y aurait certainement d’autres exemples à citer. Ce ne sont que les derniers qui me reviennent en mémoire.

Ce qui est significatif est le silence méprisant.

Il est à craindre que les vieux démons de la SFIO vantant les bienfaits de la colonisation, les défendant, ne soient pas encore totalement disparus !!!

Forum
Répondre à cet article
Le Parti socialiste et le colonialisme aujourd’hui
- le 8 décembre 2010

J’ai beaucoup apprécié votre article qui illustre l’écart entre les paroles et les actes quotidiens des élus dits socialistes.
C’est pourquoi votre titre aurait pu être : le parti socialiste et le colonialisme d’hier comme de l’aujourd’hui.
Observons que la droite adopte, elle aussi, les mêmes choix politiques face à la colonisation aujourd’hui comme hier.
A croire que pour les uns comme pour les autres, la guerre d’Algérie n’a pas eu lieu.
J.P. Ould Aoudia



puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26