Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Nouveaux attentats Contre le Général De Gaulle

En ce 40ème anniversaire de sa disparition, on assiste à des hommages étranges, cyniques.

Article mis en ligne le 9 novembre 2010

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

De Gaulle disparaissait il y a 40 ans

Depuis quelques semaines les médias interviennent largement sur ce rappel. En ce 40ème anniversaire de sa disparition, on assiste à des hommages étranges, même cyniques.

Nicolas Sarkozy se rend à Colombey les Deux Églises

En ce 9 novembre, il va rendre hommage au Président de la République disparu il y a 40 ans. En soit cela pourrait n’être que banal. De Gaulle est certes, un président de la République qui a marqué profondément l’histoire de notre pays.

Mais De Gaulle, c’est lui qui mettra en place, comme chef de l’État les principales mesures sociales retenues dans le programme du CNR (Comité National de la Résistance) :
- Sécurité sociale,
- Droit de vote pour les femmes,
- Système de retraite par répartition...

Et ce sont des dispositions mises en place dans un pays, la France, au lendemain d’une guerre ruineuse, qui seront pendant des décennies des avancées sociales formidables, qui "coûtaient" cher, mais qui ont permis au pays de se redresser.

Ce sont ces garanties sociales que Monsieur Sarkozy continue de vouloir détricoter. Malgré la formidable levée de protestations soulevée par les mesures pour remettre en cause le droit à la retraite décente, notre Président, autiste, répond aux vœux du patronat pour lui permettre de dégager encore plus de profits.

A Bourg la Reine le 11 novembre

Comme depuis plusieurs années maintenant, sur la tombe de Jean-Marie Bastien-Thiry un "hommage" public va être rendu à cet ancien militaire condamné à mort exécuté pour avoir tenté à deux reprises (Pont de Seine et Petit Clamart, en Région parisienne) un attentat contre le Président de la République. Le Général en échappera, presque par miracle.

Le maire, Jean-Noël Chevreau, avec son costume de la majorité présidentielle va encre mettre à disposition aux anciens de l’OAS les moyens de la commune pour éructer un discours de haine contre De Gaulle, contre la République, et réclamer encore l’Algérie Française, présenter comme des "héros" ceux qui ont été condamnés à mort pour leurs crimes pendant cette Guerre d’Algérie. Les drapeaux tricolores, La Marseillaise, ces symboles de notre République seront une nouvelle fois profanés dans ce cimetière. Et la cérémonie se clôturera, après avoir "rappelé" que Bastien-Thiry est "mort pour la France" par le Chant des Africains, devenu l’hymne de l’OAS...

Mais il est vrai que Hubert Falco, Maire de Toulon, Secrétaire d’État aux Anciens Combattants mets ses talents ministériels au dévouement envers son mentor : le Président de la République, en jouant les VRP pour la réhabilitation de l’OAS...

Quand on parle de valeurs de l’identité nationale, leurs mises en application est bien à Géométrie variable.

Des jeunes discriminés pour leurs origines maghrébines ou africaines parce qu’ils contestent la façon dont la République Française les traite, en sous citoyens, sont vilipendés s’ils manifestent contre les symboles du Drapeau national ou de l’hymne national, mais les détenteurs de mandats électifs, eux se permettent de cautionner de telles pratiques.

Malgré mes interventions et celles d’amis, scandalisés par ces pratiques, les autorités préfectorales cautionnent par leur laisser faire ces dévoiements de nos valeurs républicaines.

P.S. :

Vraiment, pour des raisons électoralistes, sans foi ni loi, certains vont utiliser cette mort, instrumentaliser l’image que véhicule cet homme pour des fins personnelles. Ces cyniques mises en scènes sont de nouveaux attentats à son encontre. Et pourtant, je ne suis pas, je n’ai jamais été gaulliste, parce que témoin de la Guerre d’Algérie je n’ai jamais accepté que Le Général, au courant de la torture qui s’y pratiquait massivement laisse faire. Mais je suis profondément choqué par ces tentatives de récupérations.

Forum
Répondre à cet article
Nouveaux attentats Contre le Général De Gaulle
ARGELES - le 9 novembre 2010

Vous avez bien raison de dénoncer autant d’hypocrisies concentrées en cette période dite d’Anniversaire de la mort du Général De Gaulle. Et de dénoncer le double jeu abominable d’un certain nombre d’élus UMP.
Pour ma part, je ne suis pas un gaulliste : j’ai trop le souvenir, alors que j’habitais Bourgoin-Jallieu en 1958, trop le souvenir des "hordes" de nervis, descendant de nuit depuis Lyon, parfaitement organisés et protégés par la police, attaquant les passants, déchirant les affiches, démolissant les grilles du journal communiste "Les Allobroges" et badigeonnant les murs d’un seul slogan "De Gaulle au pouvoir !".
C’était bien orchestré comme première étape d’un "coup d’état" qui se réalisa quelques semaines plus tard.
Ce qui me fait quand même bien "rigoler" c’est que tous ces nervis se réclamant du RPF, ont finalement été cocus quelques années plus tard quand De Gaulle (intelligent) fit signer la fin de la guerre d’Algérie en mars 1962 ....contraint et forcé par les réalités et l’opposition renforcée de la population française à cette guerre colonialiste.



puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26