Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
JOUQUES (13)
Le Camp du Logis d’Anne

Un camp de Harkis comme il en exista beaucoup, beaucoup trop

Article mis en ligne le 25 octobre 2010
dernière modification le 5 janvier 2014

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Contexte

La Provence a été l’une des principales régions d’implantation des groupes de harkis. C’est d’ailleurs au Mas Thibert, sur la commune d’Arles, que leur représentant le plus éminent, le bachaga Boualam, s’est installé avec trente familles de fidèles en 1962. On sait dans quelles conditions difficiles, parfois improvisées, souvent tardives, s’est effectué leur transport en France (voir Marseille, port de transit des harkis), suivi par leur regroupement dans des camps sommairement et insuffisamment équipés, en particulier celui de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales). Par la suite, surtout à partir de 1963, nombre d’entre eux ont été disséminés sur le territoire, en particulier dans l’un des 75 hameaux forestiers, gérés par l’Office national des forêts et implantés assez loin des agglomérations. Région boisée par excellence, rappelant parfois les massifs accidentés d’où les harkis étaient originaires, la Provence a connu d’assez nombreuses créations de ce type : Pertuis, Apt, Cucuron, Sault dans le Vaucluse, Ongles, Manosque, Saint-André, Jausiers, Sisteron, .... dans les Alpes-de-Haute-Provence, Saint-Maximin, Brignoles, Rians, Le Muy, Collobrières, Pignans, La Londe, Gonfaron, Saint-Paul-en-Forêt, ... dans le Var, Valbonne, Mouans-Sartoux, Roquesteron, L’Escarène ... dans les Alpes-Maritimes, La Roque d’Anthéron, Fuveau et Jouques dans les Bouches-du-Rhône. Le hameau du Logis d’Anne, à 8 km du village de Jouques, au bord de la RN 96, est l’un des principaux et celui qui, probablement, avec Saint-Martin-L’Ardoise dans le Gard, a contribué le plus à attirer l’attention sur le problème harki.
Ces camps ont constitué au départ une solution qui n’a pas été inefficace pour des populations rurales transplantées brutalement dans un univers totalement étranger. Le regroupement entre soi, un encadrement quasi militaire, un travail assuré (plus ou moins), des logements - souvent préfabriqués - modestes, voire sommaires, mais représentant souvent un mieux par rapport aux gourbis qu’ils avaient quittés assuraient une transition. Des hameaux comme Le Logis d’Anne ou Fuveau ont été considérés à l’origine comme des installations "modèles". Les hommes travaillaient dans les forêts sous la responsabilité d’un chef de camp. Ils ont assuré ainsi le déboisement régulier des bords de route et participé à la lutte contre les incendies. Les femmes, encadrées par une monitrice, restaient sur place et s’occupaient de leurs enfants et de leur foyer. Mais les familles s’agrandissant, de nouveaux besoins se faisaient jour, alors que souvent ces habitats, devenus trop exigus, se dégradaient. Il fallait prévoir une sortie à terme de ces camps qui, s’ils avaient été protecteurs au début, se transformaient de fait, au fil des années en ghettos, car éloignés de tout et ne permettant pas l’intégration. Longtemps, les harkis se turent sur leurs conditions de vie. Ayant peu de communications avec l’extérieur, ils se sentaient négligés, et souvent rejetés par les Français et relégués au même niveau que les immigrés. À partir du moment où la question des immigrés vient au premier plan de l’actualité (voir Le président de la République visite le bidonville Michel et Le problème des immigrés à Marseille), leur ressentiment s’accentue, d’autant qu’il est exploité par certains groupes d’anciens ultras d’Algérie. Il y a évidemment une relation entre les mesures prises en faveur des immigrés et les manifestations de la colère des harkis, l’une des interviews en témoigne. Dans l’été 1975, plusieurs incidents ont lieu aux abords de certains hameaux, notamment à Saint-Martin-L’Ardoise, où six immigrés nord-africains sont séquestrés par un commando de harkis, et à Apt où la suppression des camps est demandée. En novembre 1975, est créé à Marseille un comité de défense des harkis regroupant les représentants de 31 hameaux du Sud-Est. Il exprime la volonté d’émancipation de la population harkie toujours soumise dans les camps à la tutelle d’anciens officiers. Il revendique un droit de représentation et un droit à l’intégration. Des améliorations vont être apportées, par exemple à Fuveau où des logements enfin décents vont être inaugurés. Cependant l’agitation va se prolonger durant l’année 1976 et toucher, entre autres, Rians et Jouques. C’est donc dans ce contexte que le reportage se situe. Le Logis d’Anne connaît une situation d’autant plus difficile que l’on y garde le souvenir d’une époque heureuse, celle où le chantier de Cadarache fournissait du travail en abondance. Le hameau,qui compte 350 habitants, restera l’un des foyers les plus actifs du mouvement harki. Une trentaine de chômeurs y feront la grève de la faim durant une semaine en avril 1987. Finalement vidé d’une partie de sa population, il sera fermé en 1995. "Seulement"


La maquette du projet de Mémorial qui commémorera ce camp. Ce mémorial devrait voir le jour en 2011.

Un reportage a été diffusé le 22 Avril 1976 sur France 3 au journal télévisé,

Le reportage porte sur les conditions de vie de familles harkis installées au Logis d’Anne, à Jouques, dans les Bouches-du-Rhône. Les habitants de ce hameau, éloigné du village, demandent l’éclatement des habitats de ce type où ils se sentent isolés. Ils ont le sentiment de ne pas pouvoir s’intégrer dans la société. Plusieurs personnes, hommes et femmes, sont interviewées. Elles évoquent les conditions de vie difficiles dans les camps ainsi que les difficultés à trouver du travail lorsqu’on est un harki. La situation locale est significative d’un problème national, mais le reportage n’évoque pas les tensions et manifestations que certains centres ont connues.

PS : Voici la photo du chantier du Mémorial qui commémorera "Le Logis d’Anne"

Photo de Slimane Djéra

P.S. :

Je suis très heureux d’annoncer ce communiqué du Collectif des Harkis du Pays d’AIX. Enfin un projet qui arrive à se réaliser dans le cadre de ce 50ème anniversaire de la fin de la Guerre d’Algérie.

Le Collectif Harki du pays d’Aix porteur du projet du Mémorial à Jouques au ’’ Logis D’anne ’’ ( ancien camp de harkis 1962-1998 ) vous invite à l’inauguration du Mémorial le samedi 29 septembre 2012 a partir de 10h30 en présence des Autorités ,des Elus du pays d’Aix , des Associations de la communauté harkie , des Associations Rapatriés et des Associations Patriotiques.

Des festivités suivront cet événement dans la journée : 12h30 appéritif et repas ’’ tajine ’’ -15h30 projection d’un film sur les harkis suivie d’un débat en présence de deux historiens - 19 h 30 appéritif et buffet froid - 22 h soirée orientale avec MAM’S Animations

Pour toutes informations ou inscriptions aux festivités les contacts du Collectif Harki du pays d’Aix : messieurs Slimane Djera - 06 79 62 99 91 ou Boudjema Cheriet 06 11 41 80 07

Forum
Répondre à cet article
JOUQUES (13)
Ben - le 29 septembre 2016

Je suis le petit fils de Mme Mansour, fils de Hélène, et le neveu de Stéfan, François, Joseph et Christiane,
Je venais jusqu’à mes 4-5ans (1995) voir ma grand mère, j’ai gardé quelques souvenirs de cet endroit qui sont magnifique.
Je découvre a peine mon passé car on m’en a jamais parlé.
Si certaine personne d’entre vous reconnaisse des membres de ma famille et qui voudrait discuter avec moi, n’hésitez pas !
Bonne continuation à vous.

JOUQUES (13)
slimane djera - le 23 novembre 2010

bonjour a tous , president du collectif harkis d’aix et du pays d’aix en provence nous sommes a l’origine de ce beau projet qui devrait voir le jour en 2011 sur le site du logis d’anne a jouques ,il y a 2 variantes du memorial et pour l’instant nous n’avons pas encore fait le choix definitif et nous aurions souhaiter ce jour là le maximun de familles qui auraient vecue dans cette cite merci de vous faire connaitre pour l’ occasion.slimane djera Pr du collectif harkis d’aix et du pays d’aix en provence

JOUQUES (13)
medjellekh farida - le 15 décembre 2010

je sui fille harki nous vivent a logis d anne joucque mon pere etai harki

JOUQUES (13)
- le 16 décembre 2010

bonjour a vous , j’ai connue la famille MEDJELLEKH au logis d’anne il y avait deux familles et j’ai gardais de tres bons souvenirs et la famille etait partis en avignon depuis ,le bonjour a toute la famille .slimane djera

JOUQUES (13)
- le 19 janvier 2011

Bonjour,
je suis tombé part hasard sur ce site. Ca me fait un drole d’effet de voir ces images. Nous avons vécu à la cité : Famille BOULAHMANE.
Je pense souvent à ces années "de merde" pour nos parents, mais pour ma part j’ai gardée de très bon souvenirs.
Amicalement
Jacqueline "ourida"

JOUQUES (13)
djera slimane - le 23 janvier 2011

bonjour j’etais voisin de la famille boulahmane au logis d’anne et copain avec abdelrazek , c’est vrai que la vie dans cette cite etait tres difficile aussi bien pour nos parents que pour nous meme les enfants , c’est vrai aussi que nous avons tous des souvenirs de notre jeunesse tres riches en anectodes que nous garderons a jamais dans nos tetes , jeunesse malheureuse mais pleine de bonnes choses que personne ne nous prendras c’est pour ça que l’idee de creer ce memorial permettras aux familles de se retrouvées a cette occasion .slimane djera

JOUQUES (13)
Henri POUILLOT - le 23 janvier 2011

Je suis très content d’avoir réalisé cette page sur mon site, et que cela permette à d’anciens de ce camp d’échanger ainsi. C’est vraiment le sens que j’ai voulu donner à ce site.

Je suis prêt, à compléter cette page, par des témoignages concrets que vous m’enverriez, des photos...
Et je compte bien pouvoir actualiser lors de l’inauguration du mémorial.

JOUQUES (13)
AYAD NORDINE - le 30 janvier 2011

bonjour ,

J’ai passé au début des années 70 un mois (sans doute) de vacances dans "ce camp" mais c’est seulement des années plus tard ( 1985 ) que j’ai compris la tragédie qu’on subit ces familles... en passant en famille entre 95 et 2000 en voiture j’ai tourné en rond pendant très longtemps esperant retrouvé "les logis d’anne".... Je ne savais pas que le camp avait été fermé...
Je ne sais si une partie de l’histoire personnelle du coté d’un de mes grands pères est inscrite militairement dans cette tragédie, mais je suis sûr d’une chose, c’est que le vrai Harki n’est pas celui qui subit L’HISTOIRE comme ces milliers de déplacés et enfermés dans ces "camps du mépris"
Ce mois sous le soleil, au bord de la Durance loin de la ville ( j’avais 10 ans ) est pour moi comme la
Madeleine de Proust...le bruit des cigales..
j’aimerai rencontrer certains de ceux qui y ont vraiment vécu
Nordine Ayad

JOUQUES (13)
fafa84 - le 4 juin 2011

moi est ma familles nous avont vecu a logi anne j sai meme si notre etais difficile nous avons eu des bon est movet souvenir

JOUQUES (13)
- le 7 juin 2011

c’est vrais que la vie au logis d’anne n’etais pas facile surtout pour nos parents mais en ce qui me concerne j’en ai gardée de MERVEILLEUX souvenir... zohra boulahmane.

JOUQUES (13)
- le 20 septembre 2011

merci pour le bonjour je suis un medjellekh je suis nai a jouque boujour a toute les familles de jouque

JOUQUES (13)
farida - le 27 février 2012

je suis la fille hamid medjellekh je sai que je suis partie jeune a avignon mais sa nous a laisser de tres bon souvenir enfance quand oubliera jamais bonjour a toutes les personne qui ont fait partie de cette commune logis anne bonjour z slimane djera

JOUQUES (13)
kamila - le 4 octobre 2012

bonjour farida je suis une houamria tu va bien jai vu ton méssage sur le logis danne

bias
- le 24 avril 2011

bonjour ,
je suis fils de harki j’ai passer mon enfance au hameau de bias. le monsieur interviwier je l’ai reconnus il venait chez nous .. je n’hésite pas a prononcer son nom khelifa.
par son courage !! je vous remercie monsieur henri pouillot .

fille de harki interviwier
- le 25 avril 2011

bonjour,vous avais passer votre enfance au camp de bias ,vous n avais pas hesiter a ecrire son prenom ,depuis ses annees vous ne l avais pas oublie je suis tres touchee merci amicaliment

JOUQUES (13)
Keenan - le 31 mars 2012

J’ai une opignon semblable a cette news. cette critique est tres accueillante. En consequence Je vient de passer ca sur myspace

coffret cadeau mariage


Le coffret cadeau box


universite-coffret-cadeau.fr mais encore un coffret cadeau photographe - coffret cadeau paris - coffret cadeau bebe gratuit - coffret cadeau homme pas cher - coffret cadeau 99.90

JOUQUES (13)
louanchi - le 16 juillet 2012

Bonjour, pour compléter votre texte sur le problème harki, ci-joint le documentaire vidéo Harkis : Les camps de la honte, devoir de mémoire

hocine le combat d’une vie par croaclub

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news

En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l’époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l’Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez : Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

JOUQUES (13)
Fille de Harkis - le 3 novembre 2010

Bonjour,
J’ai visionné la vidéo du reportage des harkis de Jouques et j’ai reconnu mon père qui a eté interviewé a l’époque. Es ce que vous avez des vidéos sur les harkis du camp de Rians ?
C’est inadmisible qu’aujourdh’hui en 2010 les harkis et enfants de harkis vivont les memes problèmes qu’en 1976 a savoir le logement, le travail, on nous parlent encore d’intégration alors que nous sommes francais.
En ésperant que les générations future ne rencontrent pas les memes problèmes.

Une fille d’harkis.

JOUQUES (13)
membre d ’amis harkis de montpellier,narbonne,toulouse,nimes - le 9 avril 2011

bonjour,
nous sommes de montpellier nous avons visualiser avec quelques membre d ’amis de la région.. la personne interviwier au hameau du logis d’anne a jouques.trés prochainement nous rendrons hommage a cette personne et nos pensées a sa famille ..

fille de harki
- le 10 avril 2011

bonjour ,vous avez visionner le reportage ,je suis la fille de la personne interviwier au hameau de logis d annes .mon pere a defendu la cause des harkis il avait fait plusieurs greve de la faim et des manifestations .tres prochainement vous allez rendre hommage a mon pere et je vous en remercie

fille de harki
Henri POUILLOT - le 21 avril 2011

La date de cet hommage est-elle fixée ?

fille de harki
slimane djera collectif harkis d’aix et du pays d’aix - le 27 avril 2011

pour la date de cet ouvrage elle n’est pas encore fixee car nous sommes toujours a l’achat du terrain , la ville d’aix en provence par son elu delegué aux rapatries fait de son mieux ( le budget de ces travaux ne pose pas de probleme ) et a organiser plusieurs reunions sur le terrain nous attendons aussi la participation du conseil gneral des bouches du rhone qui souhaite participé a ce projet, je pense que la date pour cette realisation sera pour l’annee 2012 pour les 50 ans du rapatriement des harkis .slimane djera

fille de harki
Dave - le 25 juin 2011

Bien cette article, je suis de méme avis de votre point de vue, merci pour ces renseigenements.

meilleur casino

faites le bon choix pour trouver un bon casino sur internet mais la bonne question et casino en ligne sur toutes ces salles de jeux sur internet ?

fille de harki
djera slimane - le 17 juin 2012

bonjour à tous, le mémorial des harkis du pays d’aix en provence situé au logis d’anne à jouques verra le jour cette année 2012 , le chantier a demarré le 12 juin dernier et la fin du chantier prévu pour le 25 septembre 2012 , je vous tiendrais au courant de la maniféstation et a l’organisation prévue pour la cérémonie et a l’inauguration de ce mémorial , a bientot . SLIMANE DJERA pt du collectif harkis d’aix et du pays d’aix en provence

fille de harki
djera slimane - le 5 juillet 2012

Bonsoir a tous , pour tous ceux qui souhaite voir les photos du chantier du memorial des harkis du pays d’aix à jouques au logis d’anne plus exactement vous pouvez aller sur mes pages face - book ’ slimane djera’ vous suivrez les avancements des travaux ,en ce qui concerne l’inauguration et les festivités nous l’avons prévu pour le samedi 29 septembre 2012 programme de cette journée : le matin - 10h inauguration -depot de gerbe -allocutions des elus et representants d’associations - 12h30 depart sur aix en provence - apperitif - dejeuner - à la salle de sport pierre coulange - apres midi - 15h30 salle des rapatries -projection d’un film sur les harkis -débat presence de mr moumen ,jordi et d’autres - la soirée - buffet froid -soirée orientale

fille de harki interviwier
- le 2 mars 2012

bonjour monsieur henri pouillot la date de cet hommage je ne la connais pas .en lisant votre site une personne na pas hesiter a prononcer le prenom de mon pere decede a se jour . son prenom et khelifa je donne son nom seraiche .

fille de harki
- le 25 avril 2011

bonjour, merci d’avoir penser a monsieur seraiche khelifa, un grand homme courageux et dévoué, il a donné beaucoup de son temps pour la cause harki.
Sa fille a été trés émue de voir ce reportage et cela a permis a sa petite soeur de voir son père allah y rahmou, aussi si vous avez des photos le concernant cela leur fera grand plaisir merci pour elles.

fille de harki
Delane - le 24 juin 2011

Sympa ce poste, je vous remercie d’avoir met ces bonne informations ! au plaisir de vos lires.

que choisir casinos en ligne

Tous les casino en ligne sont sur notre portail de casino.

fille de harki interviwier
- le 5 juin 2011

bonjour ,tres prochainement vous allez rendre un hommage au delegue interviwier au hameau de logie d annes ; la date et t elle fixee ?

rians
- le 28 septembre 2011

dans la video j’ai vue mon père mr khelifa il a f des greve de la faim pour avoir des cause pour les harki je suis fiere de se quil a f meci du reportage .

rians
- le 4 janvier 2012

une bonne et heureuse annee 2012 a toute les personnes qui sont sur le site et a monsieur henri pouillot qui la realiser

fille de harki
fille de harki - le 5 novembre 2010

le reportage du hameau de logie d anne a jouques a ete diffuse en avril 1976 a l epoque j avais une douzaine d annee je suis la fille de la personne interviewe mon pere a defendu la cause des harkis .il avait fait plusieurs greves de la faim et manifestations dans le departement paca .je rend un hommage a mon pere qui a tant defendu la cause des harkis se reportage a beaucoup emue .

harkis paris 75
- le 23 avril 2011

bonjour,
trés heureux de ce site réaliser par henri pouillot,
nous avons participer a plusieurs réunions et manifestations reconnu les personnes dans le reportage et plus particuliérement le déléguer au harkie interviewié
au camp de jouques..c’etais un grand homme ..
nous l’oublirons a jamais .
nos salutations a sa famille ..

fille de harki
- le 23 avril 2011

bonjour ,je remercie monsieur henri pouillot pour se reportage.je repond aux personnes de paris ,merci pour votre message ,je suis la fille du deleguer aux harkis interviewe au camp de jouques ,vous dites que mon pere etais un grand homme et que vous l oublierais a jamais je vous remercie ,nous sommes tres emues . merci

mouans-sartoux , canne labocas
- le 24 avril 2011

nous avons visualiser ce site. henri pouillot
le harki interviwier apprécier par les rapatriers pied noir et harkis.. son courage et sa conviction du changement aux problemes harkis ,
nous l’avons soutenus a paris , marseille .nice
son nom est graver dans nos mémoires
( libre de ces pensées, courageux par ces idées et ces actes)
nos pensées a sa famille .

fille de harki interviwier
- le 24 avril 2011

je remercie les personnes de mouans ,sartoux et canne labocas pour se message qui nous a touchee je vous en remercie amicalement

fille de harki
- le 28 septembre 2011

je vous remercie du reportage je suis la fille de mr khelifa sa ma f plaisir de le revoir mes a se jour il est decedé.et oui il a f des discourt pour defendre les harki un pensé a mon pére .



puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26