Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Le respect des valeurs républicaines ?

Ma lettre à Nicolas Sarkozy du 15 octobre 2008

Article mis en ligne le 1er juin 2010
dernière modification le 25 juin 2010
Imprimer logo imprimer

Lettre de Henri POUILLOT à Monsieur Nicolas SARKOZY

Trappes le 15 Octobre 2008

Objet : Le respect des valeurs républicaines.

Monsieur le Président,

A l’occasion du match France/Tunisie qui s’est déroulé hier des sifflets ont fusé pendant l’exécution de la Marseillaise. C’est évidemment inacceptable, et condamnable : "L’outrage à l’hymne, comme au drapeau, est passible de 6 mois de prison et 7.500 euros d’amende lorsqu’il est commis en réunion (article 433-5-1 du code pénal), et de 750 euros d’amende lorsqu’il est commis seul."

Mais comment s’étonner de tels faits quand des autorités gouvernementales, militaires, préfectorales, municipales… laissent commettre de tels outrages sans réagir.

Le 4 Avril dernier je vous interpellais dans un courrier en vous faisant part de mon indignation, en ces termes : "Un groupe de soldats se drapent dans un drapeau aux emblèmes de la croix gammée, et font le salut nazi. C’est le sergent qui dénonce ces faits qui est sanctionné : on ne renouvelle pas son contrat et pire encore on l’accuse de "discréditer l’ensemble du personnel en portant des accusations de ségrégations à caractère raciste totalement infondées". Les photos démontrent pourtant le contraire. Votre ministre informé depuis novembre 2007, (ses subordonnés n’ayant sans doute pas relayé les informations) cautionne dont cette démarche immonde. Guy Moquet que vous avez exalté et tous ses camarades morts pour s’être levés contre le nazisme vont se retourner dans leurs tombes !!!"
Que ce soit à Perpignan, à Marignane, à Béziers, à Versailles, à Bourg la Reine,... on assiste à des manifestations de type "patriotique" où d’anciens de l’OAS défilent dans les cimetières avec les drapeaux tricolores pour les incliner sur les tombes des Bastien-Thiry, Degueldre, Dovecar, Piegts, (ou les stèles où figurent leurs photos, et où ils sont considérés comme des "héros") ces terroristes dont les mains sont rougies du sang de milliers de personnes. Ils avaient aussi tenté de renverser la république. Ils ont été condamnés à mort et exécutés pour leurs crimes, mais les autorités alertées, de ces outrages aux valeurs républicaines laissent faire.
Quand on laisse se dérouler de tels actes qui remettent en cause nos valeurs républicaines avec la caution, de fait, des autorités qui devraient être chargées de veiller à ce respect, il n’est plus étonnant ensuite, que la Marseillaise ne soit plus, elle aussi, respectée. J’espère que votre indignation légitime entendue sur les ondes nationales va s’appliquer aussi dans les lieux publics pour qu’enfin, on n’assiste plus à de tels outrages.

Allez vous aussi faire poursuivre ceux qui se sont rendus complices de tels actes en refusant de les interdire ?

Je publie dès maintenant cette lettre sur mon site et je publierai votre réponse dès que je la recevrai.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes plus respectueuses salutations.

P.S. :

La réponse n’est pas encore parvenue

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26