Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
3 Articles parus sur Médiapart début septembre

Anne Guérin-Castell, sur son Blog à Médiapart a publié 3 articles qui ont provoqué de vives et nombreuses réactions.

Article mis en ligne le 11 septembre 2010

par Henri POUILLOT
Imprimer logo imprimer

Anne Guérin-Castel est une "Pieds Noirs". Elle était toute jeune fille pendant la Guerre d’ALgérie.

Elle apprend, en Août dernier, que 47 noms de morts pendant la fusillade du 26 mars 1962 de la Rue d’Isly à Alger figuraient sur la colonne centrale du Mémorial du Quai Branly à Paris. Offusquée, de cette ineptie elle effectue un travail de recherche et se décide à publier une série de 3 articles "Passe-passe Mémoriel Quai Branly" qui vont provoquer de nombreuses réactions, dont certaines très vives.

Le Premier :

traite de ces 47 noms inscrits, un scandale,... "Depuis le mois de mars, quarante-huit noms surnuméraires sont inscrits sur le Mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie situé à Paris, quai Branly. Ce monument était destiné à perpétuer le souvenir des combattants « morts pour la France » en Afrique du Nord, de 1952 à 1962. Combattants, les personnes dont le nom a été récemment rajouté ne l’étaient nullement. "

Le second

"Maxime Marchand ; Mouloud Feraoun ; Robert Aimard ; Marcel Basset ; Ali Hammoutène ; Salah Ould Aoudia. Je me souviens du moment où j’ai entendu ces six noms, dans cet ordre."

Le troisième :

En février 2010, Jean-François Gavoury, président de l’Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS (Anpromevo), rencontre Hervé Oudin, alors directeur adjoint du cabinet du secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants

Nous ne pouvons que partager les propos de Anne Guérin-Castell : "il ne s’agit pas de revendiquer en dressant les morts contre les morts, en opposant une blessure à une autre blessure. Mais d’essayer de stopper cette progression insidieuse des sympathisants de l’OAS qui ne cessent de maquiller l’Histoire à leur profit". De mettre un coup d’arrêt à cette progression du négationnisme concernant la guerre d’Algérie.

Mais, malheureusement, le Gouvernement, avec la sympathie, la complicité de Hubet Falco, maire de Toulon, Secrétaire d’Etat aux anciens Combattants, nous assistons à une réhabilitation, de fait, de l’OAS !!!

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26