Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Ma lettre à Nicolas Sarkozy du 4 Avril 2008
Article mis en ligne le 22 juin 2010
dernière modification le 20 mars 2012
Imprimer logo imprimer

Monsieur le Président

Objet : L’honneur de l’Armée Française bafoué - L’honneur de la France bafoué.

Il y a deux jours j’intervenais auprès de vous au sujet des questions de mémoire(s) découlant de la Guerre d’Algérie.

Aujourd’hui, prenant connaissance des nouvelles informations diffusées dans "Le Canard Enchainé" et dans la presse belge "7 SUR 7", je suis stupéfait.

Après l’affaire "Mahé", en Côte d’Ivoire, en mai 2005, qui n’a pu être connue, qu’avec beaucoup de difficultés, grâce à un acharnement de médias enquêtant sur ce scandale et dont on semble penser que cette affaire est étouffée comme le pauvre Mahé, voici deux nouveaux faits gravissimes qui sont révélés.

Un groupe de soldats se drapent dans un drapeau aux emblèmes de la croix gammée, et font le salut nazi. C’est le sergent qui dénonce ces faits qui est sanctionné : on ne renouvelle pas son contrat et pire encore on l’accuse de "discréditer l’ensemble du personnel en portant des accusations de ségrégations à caractère raciste totalement infondées". Les photos démontrent pourtant le contraire. Votre ministre informé depuis novembre 2007, (ses subordonnés n’ayant sans doute pas relayé les informations) cautionne donc cette démarche immonde. Guy Moquet, que vous avez exalté, et tous ses camarades morts pour s’être levés contre le nazisme vont se retourner dans leurs tombes !!!

La presse belge nous informe que, le 13 juillet 2003, au Congo, des militaires français ont torturé un jeune milicien congolais, et que cette infamie n’a cessé que sur l’intervention des militaires suédois. Quelle publicité !!! Que la télévision suédoise soit obligée de faire un reportage pour dénoncer de telles pratiques de notre Armée, pour que les Français soient informés de telles pratiques, c’est scandaleux !!!

Comment s’en étonner ? En 2004 "Le Casoar", revue trimestrielle de l’association "La Saint-Cyrienne" (regroupant les anciens officiers issus de Saint-Cyr, c’est-à-dire l’élite de l’Armée Française) diffusait un long document pour "justifier" l’exigence d’une législation légalisant l’exercice de la torture en France. Les plus hautes autorités de l’Etat sont restées sourdes, sans réaction, à la demande de condamnation faite par toutes les organisations de droits de l’Homme en France, ce qui, de fait, revenait à une forme de caution tacite.

Alors comment s’étonner que se multiplient, malgré les tentatives de les masquer, ces pratiques issues de la période coloniale et de "l’expérience" acquise pendant le Guerre d’Algérie en particulier.

J’ai Honte de la France qui donne un tel visage. Comment pouvons nous revendiquer être le pays des Droits de l’Homme quand de telles "bavures" à répétition éclatent dans notre armée. Où sont nos valeurs républicaines ?

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes plus respectueuses salutations.

Réponse

Je n’ai pas encore de réponse à ma lettre du 2 avril 2008, par contre je viens de recevoir une lettre datée du 2 Mai à mon intervention du 4 Avril 2008. La voici :
Elle émane de Philippe JACOB

Commissaire en Chef de la Marine
Etat Major Particulier de la Présidence de la République.

"Monsieur,
Votre lettre du 4 Avril est bien parvenue à la Présidence de la République.
Je transmets votre courrier à Monsieur le Ministre de la Défense pour information.
Je vous prie d’agréer, Monsieur l’expression de mes sentiments distingués.

P.S. :

Les deux lettres du 2 et 4 avril 2008 avaient été envoyées par la posté et déposées par moi-même à l’Elysée.

Forum
Répondre à cet article


puce

RSS

2002-2017 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26