Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Forum de l'article

Algérie, Mémoires meurtries

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Rappel de la discussion
Algérie, Mémoires meurtries
Djoudi ATTOUMI - le 2 avril 2011

Bonjour Mr. Pouillot. Je n’ai pas encore vu le film, mais je pense que vous avez raison. Lorsqu’on m’a proposé de participer à la réalisation du DVD, j’ai accepté volontier pour apporter la vérité sur ce qui s’était passé pendant notre guerre de libération. Et j’espère que mon témoignage n’a pas été "manipulé".

En outre, ne connaissant personne à l’ECPAD, la présence de MM Michel Roccard et de Jean Pierre Chevenement m’a rassurée quant aux intentions du réalisateur et des sponsors. Ces deux personnalités constituaient pour moi une garantie.

Je regrette que l’on m’ait fait passer pour l’adjoint du colonel Amirouche, ce qui est complétement faux. Il est vrai que j’étais son compagnon, parfois son secrétaire et membre de la première équipe du PC de la Wilaya III en 1956 et pas plus.
Dès que j’aurais visionné le DVD, je vous recontacterai.
Amitiés,

D.ATTOUMI

Algérie, Mémoires meurtries
Priou Yvon - le 29 décembre 2015

Bonjour Monsieur Djoudi Attoumi
Avec beaucoup de retard , je voudrais vous dire que l’EPCA, n’avait rien a me proposer (Réponse écrite) sur la force locale de l’ordre algérienne, de la période transitoire en Algérie 19 Mars 1962-Indépendance. J’ai donc écris sur Internet mes témoignages et des témoignages de militaires de cette période mutés d’office dans ces 114 unités créés par les accords d’Evian. JP Chevènement, comme beaucoup de responsables politiques étaient bien au courant de cette force locale constituée, et qui a vécue jusqu’aux événements de l’Eté 62 et qui a été occultée ensuite

Bravo Monieur MACRON

Vous venez de faire un nouveau petit pas, MAIS c’est très important, il en reste encore beaucoup. Vous venez de reconnaitre, au nom de la France, que Ali Boumendjel avait été torturé et assassiné par l’Armée Française. Et ce qui est très important c’est que vous ayez fait cette déclaration en recevant 4 petits enfants de ce supplicié.

Déjà, il y a quelques années, le Général Aussaresses avait quasi reconnu, avoué ce crime commis sous ses ordres, dans son livre apologique de la torture.

Vous dites vouloir poursuivre le travail engagé depuis plusieurs années pour recueillir les témoignages encourager le travail des historiens par l’ouverture des archives, afin de donner à toutes les familles des disparus, des deux côtés de la Méditerranée, les moyens de connaître la vérité !!! Vous aviez fait une déclaration similaire en venant chez Josette Audin en septembre 2018, et ensuite, sous votre responsabilité, les archives sont devenues de plus en plus cadenassées. Alors que penser de cette nouvelle promesse ?

Il y a quelques jours des nuages de sable saharien contaminé par les essais nucléaires ont survolé la France inquiétant certains de nos compatriotes. Mais les Algériens qui vivent dans cette région sont quotidiennement exposés à ces radiations : la France n’a toujours rien fait pour dépolluer cette région qu’elle a contaminée, ni reconnu, ni condamné ce crime de guerre.

Alors, Monsieur le Président, avec ce second pas très positif, à ce rythme-là on n’est pas encore arrivé à la reconnaissance et la condamnation de TOUS les crimes dont la France porte la responsabilité dans la période de la Guerre de Libération de l’Algérie

PS : Pourquoi le cas de Larbi Ben-M’Hidi, lui aussi torturé, assassiné dans des conditions similaires, par l’équipe du Général Aussaresses n’est-il pas traité de la même façon ?

Actualités

Commentaires des visiteurs du site

0 | 5 | 10 | 15

L’ambassadeur de France à Alger : l’unijambiste !!!
Merci pour le travail que vous effectuez sur ce lourd dossier qu’est la colonisation de (...)

Utilisation du Gaz sarin pendant la Guerre d’Algérie
Votre témoignage d’enfant est corroboré par Roger Clair, caporal français de la 27eme division (...)

Camp de Is-sur-Tille (Côte d’Or)
Bonjour Bernard, Je me permets de répondre à ton message, Je suis moi même fils de harkis et je (...)

Lieutenant-Colonel JEANPIERRE
En plus du compte-rendu de mes recherches en Suisse, datant de 2012, l’on pourrait citer une (...)

Lieutenant-Colonel JEANPIERRE
C’est un criminel de guerre. Il est malsain de faire l’éloge d’un criminel.Le colonialisme français (...)

Evènements à venir

Ici vous pouvez afficher des évènements correspondant aux articles avec le mot-clé "agenda" ou à ceux d'une rubrique avec le mot-clé "agenda"

Ces articles doivent avoir une "date de rédaction antérieure".


puce

RSS

2002-2021 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26