Henri POUILLOT
Guerre d’Algérie, Colonialisme...
Descriptif du site
Lire la suite ...
Appel des 171 : Nous demandons la vérité sur l’assassinat de Maurice Audin

Le 11 juin 1957, Maurice Audin, jeune professeur de mathématiques à Alger et membre du parti communiste algérien, est arrêté par les parachutistes commandés par le général Massu chargé par les autorités françaises du maintien de l’ordre dans la ville. Emprisonné et torturé, il n’est jamais réapparu. Quand, (...)

Lire la suite ...
Hamed, Sale fils de Français
JPEG - 6.2 Mo

Ce livre fut édité par les "Editions du Menhir" en 2014. La 4ème de couverture

Ce livre, j’ai voulu l’écrire à partir d’une série de rencontres qui m’ont perturbé.

Témoin de la Guerre d’Algérie, je me suis déjà beaucoup exprimé publiquement pour dire l’horreur que j’y ai vécue et les traumatismes (...)

Lire la suite ...
La "disparition" de Maurice Audin ? Un jugement qui interroge
-

Contexte : Je rappelle le contexte dans lequel je suis intervenu publiquement, es-qualité de Président de l’ARAC des Yvelines : c’est après le communiqué important du 18 juin du Président de la République, que je rappelle ici. "Communiqué de l’Élysée du 18 Juin 2014 Aujourd’hui est remis le Prix AUDIN (...)

Ce site personnel doit être aussi le vôtre, il est conçu pour servir de références, de documentations...
Votre avis m’intéresse. N’hésitez donc pas à m’interpeller.

Né en 1938 en Sologne (Loiret) - Ingénieur Retraité
Appelé, pendant la Guerre d’Algérie
Affecté de juin 1961 à mars 1962 à la Villa Susini à Alger
Témoin de la Torture - Auteur de 2 livres témoignages sur cette période.
Auteur d’un livre fiction "Hamed, Sale fils de Français", parti d’un fait concret, dramatique.
Militant des droits de l’homme, antiraciste et anticolonialiste.

Mes témoignages / mon combat / mes actions / mes espoirs


- Un témoignage sur la torture pendant la Guerre d’Algérie

- Apporter ma contribution au travail de mémoire nécessaire sur une triste période de notre histoire et ses conséquences encore aujourd’hui.

- Participer au débat d’idées permettant le développement des actions nécessaires pour condamner la pratique de la torture, le colonialisme, les crimes contre l’humanité...

- Dénoncer le révisionnisme colonial aujourd’hui autour de la Guerre d’Algérie, la résurgence des idées selon lesquelles le colonialisme aurait pu être positif et de l’activisme de l’OAS soutenu par la connivence d’une partie de la droite à ces thèses extrémistes et xénophobes. en particulier la mise en cause des valeurs républicaines de la France à l’occasion des "honneurs" rendus aux activistes de l’OAS.
- Fédérer les actions pouvant aller dans ce sens.

La Villa SUSINI, un lieu Symbolique, d’un lourd passé

C’est dans cette Villa, à Alger, que je me suis retrouvé à effectuer la fin de mon service militaire, pendant la Guerre d’Algérie, de juin 1961 à mars 1962.
Ce lieu fut utilisé, pendant les 8 années de cette guerre, sans interruption, comme centre de torture.

La Villa Susini à Alger

Ces photos ont été prises au même endroit... dans le parc de la Villa Susini d’Alger, la première en 1961, la seconde en décembre 2001. Entre ces 40 années d’écart, l’homme a changé, les arbres ont poussé, mais la vue sur le port d’Alger est toujours aussi belle.

Des Espoirs


- Un traité d’amitié entre les peuples Algérien et Français sur des bases claires et réciproques du respect des droits de l’homme comme fil rouge.
- Une place retrouvée pour que la France puisse de nouveau revendiquer de porter le drapeau du pays des droits de l’homme.
















Article mis en ligne le 13 août 2018
dernière modification le 5 juin 2019
Rubrique : Editos

A l’exemple du Président des riches qui considère que le versement d’allocations aux personnes les plus démunies est un pognon de dingue, un député versaillais, Jean-Noél BARROT, rendait compte publiquement, le 2 juillet, de son mandat, un an après son élection. Dans l’annonce de cette réunion, il (...)

Article mis en ligne le 21 septembre 2018
dernière modification le 22 janvier 2019
Rubrique : Disparition de Maurice Audin

Monsieur le Président

Témoin de la Guerre de Libération de l’Algérie, comme appelé (de juin 1961 à mars 1962), affecté à la Villa Susini, j’ai eu l’occasion de constater de très nombreuses exactions commises dans cette période par l’Armée Française (en particulier la torture), des crimes contre l’Humanité, (...)

Article mis en ligne le 27 octobre 2018
Rubrique : L’Algérie, le colonialisme, les perspectives politiques

Article / Interview de Louisette Ighilahriz à RFI par Christophe Boisbouvier qui revient sur sa démission et la déclaration de E Macron au sujet de la torture
Tortures en Algérie : "Je remercie E. Macron d’avoir fait un pas, qu’il en fasse d’autres"

Parce qu’elle est contre un cinquième mandat du président Bouteflika à partir d’avril prochain, Louisette Ighilahriz annonce qu’elle démissionne du Sénat algérien. Or cette femme est une grande voix d’Algérie. Pendant la guerre d’indépendance, elle a été torturée par l’armée française. Abdelaziz Bouteflika (...)

Objet : « Grand Débat » : Mémoire / Droits de l’Homme
Article mis en ligne le 22 janvier 2019
dernière modification le 5 juin 2019
Rubrique : Editos

Monsieur le Président

Vous avez déclaré souhaiter un grand débat national, sans tabou, dites-vous, MAIS il semble bien que vous ayez déterminé les seuls sujets que vous acceptez puisque vous déclarez : "nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises [...] afin d’encourager (...)

Article mis en ligne le 4 février 2019
dernière modification le 5 juin 2019
Rubrique : Disparition de Maurice Audin

Josette Audin vient de nous quitter à 87 ans, pendant ce week-end du 2 février 2019

Chère Josette, ce départ est, restera, pour moi une profonde douleur.

Pendant 61 ans, Josette tu t’es battue pour connaître la vérité sur l’assassinat de ton mari et pour savoir ce que son corps était devenu. Maurice (...)

Article mis en ligne le 9 février 2019
dernière modification le 6 juin 2019
Rubrique : Disparition de Maurice Audin

En 1996, Mustapha Boutadjine réalisa ce portrait de Maurice Audin, avec sa technique toute particulière

En 2015, Mustapha me demanda un commentaire pour accompagner ce portrait dans le livre qu’il allait éditer "Collage Résistant(s)" (Editions Helvétius) où il allait regrouper des dizaines de portraits de Résistant(e)s dont beaucoup d’Algérien(ne)s

Voici le texte A un ami que je n’ai pas connu.

Le 11 juin 1957, l’Armée Française venait à ton domicile, et, devant tes enfants, ta femme Josette, elle t’embarquait. Tu étais devenu prisonnier et tu n’en reviendras pas.

Que te reprochait-on ? Tu étais communiste, et soutenais le mouvement (...)

Article mis en ligne le 27 mai 2019
Rubrique : Narbonne (11)

Près du port de Narbonne-Plage, sur un petit promontoire, une stèle réalisée par le sculpteur Jacques Duault et érigée en mémoire des Pieds-Noirs et des Harkis dans le cadre du cinquantenaire de leur rapatriement, a été dévoilée le samedi 22 décembre 2012, ainsi que la plaque commémorative située à (...)

Article mis en ligne le 27 mai 2019
Rubrique : Bagnols sur Sèze (30)

Un exemple d’une traditionnelle commémoration (1er novembre 2014) de la journée nationale du souvenir français qui s’est déroulée en fin de matinée au cimetière de Bagnols.

Porte-drapeaux, élus et représentants du monde associatif ont tout d’abord rendu hommage aux morts « dont les sépultures ont été (...)

Article mis en ligne le 27 mai 2019
Rubrique : Personalités marquantes

Le 25 avril 2019, la Mairie de Paris rendait hommage au militant anticolonialiste Henri Curiel assassiné à Paris, crime "couvert" par le "secret défense", jamais élucidé.

Intervention de Christine Vieu-Charrier, Maire-adjointe de la Ville de Paris

Intervention de Alain Gresh, son fils

La Plaque commémorative

Communiqué du MRAP du 23 avril 2019

Le 25 avril 2019, la maire de Paris va dévoiler une plaque en hommage à Henri Curiel, à proximité du lieu même où (...)

Article mis en ligne le 5 juin 2019
dernière modification le 19 septembre 2019
Rubrique : Editos

Tout particulièrement ces derniers temps, on assiste à une « surenchère » dans les symboles présentés lors de cérémonies commémoratives. 2 exemples actuels sont très significatifs Le 75ème anniversaire du débarquement

A l’occasion du 75ème anniversaire du débarquement, le rôle fondamental de la Résistance (...)

Article mis en ligne le 8 juin 2019
Rubrique : Orange (84)

Une date symbolique

Le 7 juin 2019 le Maire d’Orange (le mari de la maire de Bollène responsable de la Ligue du Sud) Jacques Bompart a inaugureé un rond-point Lieutenant-Colonel Charles-Gilbert de la Chapelle ce putschiste, qui à la tête du 1er Régiment de Cavalerie avait tenté ce coup d’état (...)

Article mis en ligne le 8 juin 2019
Rubrique : Bollène (84)

Une inauguration soulevant polémique

Article du Dauphiné Libéré

La manifestation contre la débaptisation de la « rue du 19 mars 1962 » quelques semaines plus tôt n’aura rien changé. En effet, malgré l’appel de l’ANACR, la FNACA et de l’ARAC, la municipalité a inauguré ce samedi 11 mai l’artère (...)

Article mis en ligne le 19 septembre 2019
dernière modification le 1er octobre 2019
Rubrique : Editos

Mes réactions

Le thème de cette journée d’étude à l’Assemblée Nationale est : Les disparus de la Guerre d’Algérie du fait des forces françaises : Vérité et Justice ?

Cette journée est organisée par l’Association Maurice Audin et l’Association Histoire Coloniale et Postcoloniale avec le soutien de la CNCDH (...)

Article mis en ligne le 1er octobre 2019
dernière modification le 14 octobre 2019
Rubrique : Editos

Lettre à Monsieur Emmanuel MACRON - Président de la République,

Monsieur le Président

Lors de l’hommage que vous avez rendu à Jacques Chirac à la télévision le 26 septembre vous avez déclaré : « Une France qui regarde son Histoire en face et dont il sut reconnaître, lors du discours du Vel d’Hiv, les (...)

Article mis en ligne le 14 octobre 2019
dernière modification le 13 novembre 2019
Rubrique : 17 Octobre 1961

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d’Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire qui leur avait été imposé par le gouvernement de l’époque dont le Premier ministre, Michel Debré, était hostile à l’indépendance de l’Algérie, et le Préfet de Police Maurice (...)

Article mis en ligne le 24 octobre 2019
Rubrique : Honte à ces Elus locaux

Une honte : Honorer un tel tortionnaire, un tel criminel...
La rue Marcel-Bigeard a été inaugurée samedi 18 octobre 2019, en matinée, en présence du maire de Dreux, Gérard Hamel, d’élus municipaux et d’environ 200 paras venus saluer "un grand bonhomme".

Article de "L’Echo républicain" du 19 octobre 2019 de Olivier Bohin

200 paras pour inaugurer la rue Marcel Bigeard à Dreux

De gauche à droite : Gérard Palais, président de la section des paras de Dreux ; Patrice Caille, président de l’Union nationale des parachutistes ; Fabienne Romezin, adjointe au maire et Gérard Hamel, maire de Dreux

La rue Marcel-Bigeard a (...)

Article mis en ligne le 13 novembre 2019
dernière modification le 21 décembre 2019
Rubrique : Editos

Etymologiquement, ces 2 expressions sont différentes :

Le racisme anti-musulman, est l’une des formes de racisme qui discrimine, met en cause des individus supposés être musulmans.

L’islamophobie c’est la peur de l’islam. Mais, même la définition du Larousse a évolué, en tenant compte de l’usage et (...)

Article mis en ligne le 21 décembre 2019
dernière modification le 9 janvier 2020
Rubrique : Editos

Record de "démissions" au gouvernement.

Jamais depuis depuis 1958 et cette "nouvelle" constitution, en 2 ans seulement, aucun gouvernement n’avait connu autant (12) de "démissions" de ministres, secrétaires d’état.... presque tous pour des questions d’éthique : conflits d’intérêts privés et leur (...)

Article mis en ligne le 9 janvier 2020
dernière modification le 22 mars 2020
Rubrique : Editos

Monsieur le Président.

Aujourd’hui, je ne peux, physiquement manifester à Paris (avec l’âge, je souffre actuellement d’arthrose au genou et ne peux donc défiler), j’y serai par la pensée.

En effet, je ne peux que me souvenir des combats de mon père, des miens...

Mon père ce poilu gazé, blessé lors de (...)

Article mis en ligne le 22 mars 2020
dernière modification le 23 mars 2020
Rubrique : Editos

Certes, ce virus, jusqu’alors inconnu, inquiète : pas de réel traitement pour lutter convenablement contre lui, un développement important. Les décès concernent majoritairement des personnes âgées, vulnérables, souvent déjà atteintes de pathologies lourdes...

Mais, cette péripétie met en lumière toute la (...)

Marc GARANGER
Article mis en ligne le 5 mai 2020
Rubrique : Personalités marquantes

Le photographe Marc Garanger, très connu pour ses portraits de femmes algériennes prises pendant la guerre d’Algérie est décédé le 27 avril 2020 à Lamblore (Eure-et-Loir) dans sa 85ème année.

Ses portraits de femmes algériennes, il les réalise pendant la guerre d’Algérie, entre mars 1960 et février 1962. (...)


Le coronavirus macroniste

Certes, ce virus, jusqu’alors inconnu, inquiète : pas de réel traitement pour lutter convenablement contre lui, un développement important. Les décès concernent majoritairement des personnes âgées, vulnérables, souvent déjà atteintes de pathologies lourdes...

Mais, cette péripétie met en lumière toute la nocivité du néolibéralisme au pouvoir.

Déjà dès le début du quinquennat de E Macron tout le personnel hospitalier tirait la sonnette d’alarme en demandant des moyens, pour sauver le système de santé mis danger par les restrictions budgétaires (suppression de lits, fermeture de maternités, manque de personnel, conditions de travail fort dégradées...). La réponse du pouvoir, lors de cette manifestation du 2 octobre 2017 devant le siège de l’assistance publique-Hôpitaux de Paris, exprimant cette urgence fut la répression : cette photo montre comment la police répondit à ces justes revendications par l’usage massif de gaz lacrymogènes.

Pire, si l’on peut dire, les grèves des urgentistes, des chefs de services... n’ont pas été entendues et les coupes budgétaires se sont poursuives, accentuant la dégradation du service hospitalier, de santé. Et le recrutement et les conditions d’installation des médecins, spécialistes ou généralistes, provoquent des déserts médicaux inquiétants. Cette conception de gestion de la santé dans une optique de rentabilité financière ne peut que générer le fiasco que l’on constate de plus en plus.

Les propos du Président de la République, ce lundi 16 mars, rendant un vibrant hommage « à ces héros en blouses blanche » sont proprement insultant pour ces soignants : en effet, dès qu’il est élu il fait organiser une répression à leur encontre, et continue, par les mesures prises par son gouvernement, à aggraver encore la situation. Cette déclaration frôle l’imposture tellement le mépris fut sa seule réponse ces dernières années

On constate que les hôpitaux risquent fort de ne pas être en mesure de pouvoir accueillir tous les malades ayant besoin de réanimation. Certains vont être contrains de faire des choix entre les gravités des situations, et ainsi condamner des patients qu’ils ne pourront correctement soigner, leur donner toutes les chances de pouvoir guérir. On peut constater que les choix budgétaires, dans cette conception néo-libérale de gestion de la santé, le manque de stocks de masques, de gel hydroalcoolique (1),... a eu, a encore, un impact sur la propagation de l’épidémie

Pour toutes les pandémies précédentes (grippe H1-N1, grippe espagnole, Ébola, peste, sida, choléra,...) ce furent souvent des centaines de milliers de victimes au plan mondial : pas de traitements, pas de mesures concertées pour freiner leur développement... A l’étape où nous sommes, il semblerait que cette pandémie s’avère moins catastrophique que certaines de ses cousines antérieures, et les politiques vont se vanter que c’est grâce aux mesures prises pour en limiter sa progression !!!

Oui, nous pouvons dire bravo à tout le personnel soignant pour les efforts sensationnels qu’ils fournissent, mais ils ne devraient pas être des « héros » mais des professionnels qui ont choisi pour la plupart ce métier par vocation, reconnus comme tels, pas méprisés par le macronisme pendant des années qui refusait d’entendre leurs justes revendications et encensés quand leur abnégation force l’admiration générale.

Une fois cette crise terminée, il va bien falloir débattre pour évaluer de quels services publics la France a besoin, dans le domaine de la santé en particulier : établissements hospitaliers, médecins (spécialistes, généralistes...), infirmiers, personnel soignant, professions paramédicales, établissements spécialisés comme les maisons de retraites, les EHPAD... Il faudra aussi réfléchir et mettre en œuvre les moyens nécessaires dans l’éducation, les transports, l’information, la justice... Cette crise démontre aussi que la conception financière du système de retraites, voulant remplacer les acquits du programme du CNR (Conseil National de la Résistance) doit être abandonné définitivement, au plus vite.

Cette crise démontre que l’HUMAIN devrait être le seul fil conducteur de toute politique.

(1) Un exemple : ce manque de gel a très certainement été une aubaine pour certaines entreprises qui en ont profité : j’ai eu beaucoup de mal à m’en procurer (comme beaucoup de monde, malgré les recommandations justifiées), j’ai pu avoir à ma pharmacie habituelle 100ml pour 4,50€ (soit 45€ le litre) et encore, en apportant mon propre flacon !!!

Commentaires des visiteurs du site

0 | 5 | 10 | 15

Rencontre avec Louisette
Merci d’en parler de la villa suzini ,je souhaiterais pour la mémoire des Moudjahiddines que vous (...)

Historique de la Villa Susini
Merciiiii je viens de retrouver votre bel article, c’était très important pour moi . avec (...)

Historique de la Villa Susini
Je constate que le paragraphe historique de cette résidence que l’on appelle Villa Susini, (...)

Inauguration d’une stèle commémorant les victimes de l’OAS à Paris
Difficile d’inscrire près de 3.000 noms, avec le risque d’oublis, d’erreurs... Le plus important (...)

Inauguration d’une stèle commémorant les victimes de l’OAS à Paris
Enfin une reconnaissance officielle des victimes civiles de l’OAS. Je regrette que les noms des (...)



puce

RSS

2002-2020 © Henri POUILLOT - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.26